08212017Headline:

Côte d’Ivoire -Crise au FPI/ Comment Gbagbo prépare son retour ?Tout savoir…

Dans la perspective d’une liberté provisoire, Laurent Gbagbo veut marquer d’une pierre blanche son retour en Côte d’Ivoire. Pour ce faire, l’ex-président ivoirien met toutes les tendances protagonistes de son camp au pas.

Dans le dédale de la crise au Front populaire ivoirien, Laurent Gbagbo, le fondateur du parti, était jusque-là peu disert. Un silence radio aux allures d’indifférence totale qui ne pourrait s’éterniser au regard du probable retour du ‘‘chef’’ et des échéances électorales de 2020 auxquelles son parti ne peut à nouveau se dérober au risque de s’assurer une mort certaine.

Le ton est donné avec les dissidents au parti politique de Charles Blé Goudé, le Congrès panafricain pour la Justice et l’égalité des peuples (Cojep). Ordre a été intimé au dissident Youan Bi Angenor de surseoir à sa dissidence. Ce qui explique sa récente décision de dissoudre son ‘‘Cojep’’ et de revenir au FPI. En effet, tandis que le Cojep, anciennement mouvement de soutien s’est érigé en parti politique avec Hyacinthe Nogbou comme premier secrétaire national, Youan Bi Angenor, président par intérim jusqu’au congrès extraordinaire du 15 août 2015 tenu à Grand Alépé (Abidjan) s’était engagé dans une campagne anti-Blé Goudé, sous la coupole de l’aile radicale du FPI conduite par Sangaré Aboudrahamane. Blé Goudé et Gbagbo ayant accordé leur violon à La Haye, Youan Bi Angénor s’est plié aux décisions de Gbagbo. De même, indique une source bien introduite, Dr Christophe Blé, médecin particulier de Gbagbo et oncle de Blé Goudé, pourfendeur du Cojep, a présenté des excuses à La Haye et promis de respecter cette décision.

Même son de cloche au FPI où la guerre fratricide entre Affi N’guessan et Sangaré Aboudrahamane, les frères devenus ennemis, faisaient rage. Tous deux sont invités à taire les différends à en croire notre source. elle indique que Gbagbo, attaché à la sacrosainte règle du dialogue marquée par son leitmotiv ‘‘Asseyons-nous et discutons’’ leur a assené ses vérités. Le signal est donc envoyé pour calmer la tempête et s’orienter dans une nouvelle ère, celle du retour de l’actuel pensionnaire de la prison de Scheveningen érigée en lieu de pèlerinage. Les jours à venir seront décisifs au sein des formations politiques et autres mouvements fidèles à Laurent Gbagbo.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment