01242017Headline:

Côte-d’Ivoire-Crise post-électorale: MACA 25 détenus en liberté provisoire

maca......
Koné Boubacar a fait un texte pour demander la libération de « tous les prisonniers civils et militaires

Ils sont au nombre de 25 à avoir reçu, mercredi 15 juillet 2015, leur ordre de mise en liberté provisoire.

Tous détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), ces prisonniers de la crise post-électorale vont, pour la plupart, humer l’air frais de la liberté à partir de ce jeudi 16 juillet 2015. Notre source, qui donne l’information, n’a pu révéler l’identité de ces personnes qui bénéficient de cette mesure. Elle nous a tout simplement indiqué que l’ordre de mise en liberté provisoire est venu du 10ème cabinet d’instruction.

Cet élargissement de ces prisonniers, dont la quasi-totalité est proche du camp Gbagbo, intervient le jour où le Front populaire ivoirien (Fpi-tendance Sangaré) a fait un communiqué pour rappeler « à l’opinion nationale et internationale que le régime Ouattara détient à ce jour uniquement dans les prisons connues plus de 700 prisonniers politiques, civils et militaires dont 228 inconnus de la cellule d’enquête selon le document remis par le ministre d’Etat auprès du chef de l’Etat ». Dans ce texte, Koné Boubakar, le Secrétaire général Adjoint et Porte-parole par intérim de cette tendance du Fpi, exigeait « la libération immédiate et sans conditions » de Koua Justin, de Dahi Nestor « ainsi que tous les prisonniers civils et militaires qui peuplent les prisons officielles et officieuses de ce régime ».

SYLLA Arouna

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment