01182017Headline:

Côte d’Ivoire: Crise U et grogne contre la CIE, la CNDHCI veut que le gouvernement fasse la lumière

Pillage cie

Crise universitaire et grogne contre la CIE, la CNDHCI souhaite que le gouvernement fasse la lumière

La Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), n’est pas restée silencieuse au remous sociaux constatés dans le pays depuis lundi.

Tout en condamnant les actes de vandalismes perpétrés à l’université de Cocody , pour la situation universitaire et à dans les villes de l’intérieur du pays contre la hausse de la facture de la Compagnie Ivoirien d’Electricité (CIE).

Elle rappelle dans un document transmis à KOACI., que « la liberté » de manifestation est garantie à tout, avant de souligner. Toutefois, elle devrait être exercée dans le strict respect des droits d’autrui et de l’ordre public.

« La CNDHCI condamne toutes les violations des Droits de l’Homme consécutives à ces manifestations et exhorte les populations au calme. La Commission encourage le Gouvernement à faire la lumière sur ces évènements et à favoriser l’expression démocratique en milieu estudiantin. Elle invite les autorités compétentes à éclairer l’opinion sur ces atteintes aux Droits de l’Homme et à traduire devant les tribunaux leurs auteurs. La CNDHCI appelle les populations au civisme et au respect des biens publics et privés. La Commission exhorte enfin le Gouvernement ainsi que les manifestants à recourir au dialogue afin de régler, pacifiquement, leurs divergences, gage d’un respect effectif des Droits de l’Homme » , a indiqué la présidente Namizata Sangaré.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment