03282017Headline:

Côte d’Ivoire –Défense et sécurité: Les effectifs de l’armée bientôt réduits/voici Ce que prépare Ouattara

frci-ADO-1
Selon le ministre auprès du président de la République chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, il constitue la première étape vers un nouveau modèle d’armée plus adaptée aux réalités actuelles de la Côte d’Ivoire et à ses potentialités, de même qu’à ses ambitions de développement intégral et à son rayonnement sous-régional. Comme innovation majeure, l’émissaire du gouvernement a annoncé que la loi de programmation militaire 2016-2020 fera passer les effectifs des forces armées de Côte d’Ivoire de 41.515 hommes en 2015 à 40.000 en 2020. Selon lui, cette réduction interviendra principalement dans les armées, quand les effectifs de la gendarmerie nationale continueront d’augmenter pour se stabiliser à un ratio d’un gendarme pour 1000 habitants.

Outre cette mesure, cette loi de programmation permettra de déterminer les ressources que le pays entend consacrer à la défense au cours des 5 prochaines années en vue d‘avoir une armée opérationnelle et professionnelle à l’horizon 2020. Ainsi, précise le ministre, le budget cumulé sur 5 ans sera de 2.254 milliards de Fcfa dont 1.453 milliards Fcfa de ressources pour le fonctionnement, à hauteur de 60 % environ, et 800 milliards destinés aux investissements, à hauteur de 40 %. En plus, il s’agira également pour cette loi de déterminer les missions des forces armées de Côte d’Ivoire sur cinq ans, sans oublier la réorganisation du commandement et la consolidation du cadre institutionnel. Cette loi consacrera aussi la mise en cohérence des Forces de défense de Côte d’Ivoire, notamment avec le nouveau contexte géo-stratégique, les progrès technologiques et l’évolution sociale tout en tenant compte de son histoire, de ses intérêts et de ses engagements internationaux en vue d’atteindre le statut de pays émergent à l’horizon 2020.

Ainsi, poursuit Paul Koffi Koffi, l’armée participera à la mission d’appui, au développement par l’intermédiaire du génie militaire, du service de santé des armées et de toutes les structures qui en ont la capacité. En outre, elle contribuera aux missions de protection civile sur l’étendue de territoire nationale. La loi de programmation militaire est composée de 20 actes qui traitent des dispositions générales, de l’article 1 à l’article 5, de mesures concernant de la dynamique de la réforme, de l’article 7 à l’article 17, et de mesures portant sur des dispositions finales, de l’article 18 à l’article 20. Il faut indiquer que c’est la première fois que la Côte d’Ivoire se dote d’une loi de programmation militaire.

Cyrille DJEDJED

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment