10212017Headline:

Côte d’Ivoire: Démission en cascade des eaux et forêts.ce qui se passe

La nouvelle circule dans le milieu des acteurs du bois et de la forêt ivoirienne. Une démission en cascade est en cours en ce moment au ministère ivoirien des Eaux et Forêts. Le Capitaine Bédé Yacho Davide, Ingénieur des Techniques des Eaux et Forêts, par ailleurs, Commandant de l’Unité spéciale d’intervention (Usi) et neuf (9) autres agents (2 Lieutenants, 2 Sergents chefs et 5 Sergents), ont rendu le tablier, pour se mettre à la disposition de leur ministère. Les raisons évoquées sont multiples. Dans un courrier adressé au directeur général (Dg) des Eaux et Forêts, en date du 28 février 2017 et signé du Commandant de l’Usi, les démissionnaires dénoncent ‘’la reprise de la fraude à grande échelle“ ; ‘’la réapparition du trafic illicite des produits forestiers“. Selon eux, des produits, du matériel ou véhicule chargé de bois sciés à façon saisis par l’Usi et stockés, sont détournés ou libérés sur instructions de responsables locaux, sans que l’Unité ne soit en mesure de réagir. «Parce qu’on veut la maintenir dans une sorte de carcan», dénoncent-ils.Révélant dans leur missive que certains opérateurs économiques interpellés, lors des dernières missions de l’année 2016 sont encouragés à ne pas répondre aux convocations. Ces incorruptibles éléments de l’Usi estiment notamment que certains de leurs actions sont ‘’mal interprétées et tronquées à dessein’’. Observant que depuis le début de cette année 2017, ‘’des considérations d’ordre non professionnel, sous-couvert d’aménagements administratifs’’, entravent volontairement les actions de l’Unité spéciale d’intervention. En attendant de connaître leur sort, il est à s’interroger si le changement à la tête du ministère des Eaux et Forêts n’est pas un mauvais calcul pour l’avenir de la forêt ivoirienne. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avant l’avènement du 1er gouvernement de la 3ème République, ce ministère a injecté du souffle financier dans les caisses de l’Etat, à travers les missions de contrôle vigoureux menées par l’Unité spéciale d’intervention (Usi). Réduisant considérablement les tares qui refont surface. L’intégralité du courrier dans nos prochaines éditions.

ivoirevu

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment