10172019Headline:

Côte d’Ivoire : des éléments des forces spéciales humiliés à la préfecture de police d’Abidjan

Une dizaine d’éléments des Forces spéciales de Côte d’Ivoire qui se sont introduits dans les locaux de la préfecture de police d’Abidjan, en vue de libérer de force des détenus, ont été matés par les policiers présents et faits prisonniers. La scène s’est déroulée ce jeudi 19 septembre 2019.

L’on ignore ce qui a poussé les éléments des Forces spéciales du Général Toussaint Tibet Bi Lopoua, à mener le raid. selon certaines indiscrétions, ils se sont rendus à la préfecture de police d’Abidjan, en vue de libérer des détenus. Certains parlent de leurs collègues arrêtés, d’autres de gnambros qui doivent passer en jugement demain.

Une chose est certaine, le raid s’est soldé par un échec cuisant face à la résistance des policiers. Ces derniers ont maté les assaillants, immobilisé leur véhicule, un van de transport de troupes, portant une immatriculation militaire. Ils ont réussi à neutraliser les assaillants et à les mettre aux arrêts.

La devise des Forces spéciales ivoiriennes est « Nous sommes le dernier recours », leur défilé lors du 7 août 2019 a été très appréciée. Cette sortie va davantage ternir leur image, après la mutinerie qu’ils ont cuite en 2017, alors que le Général Lassana Doumbia, actuel Cema, était leur patron.

Afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment