12152017Headline:

Côte-d’Ivoire: Des militants du RDR formels, rejettent Bictogo et appellent à « un 3e mandat présidentiel » pour Ouattara

Débat autour de l’alternance 2020, Congrès du Rdr – Des partisans du chef de l’Etat formels:

« Installer Ouattara à la tête du Rdr a pour suite logique un 3e mandat à la tête du pays »

Nous ne voulons pas de Bictogo au secrétariat général du Rdr

La Coalition des leaders du parti au pouvoir (Clpp), un mouvement proche du Rdr remet au goût du jour la question d’un 3e mandat d’Alassane Ouattara après avoir allumé la mèche en janvier dernier. Augustin Ouattara, président dudit mouvement a affirmé samedi au cours d’une conférence de presse à Abobo qu’Alassane Ouattara ne prendrait pas le risque de se limiter seulement à deux mandats à la tête du pays.

Il a exprimé ses craintes et expliqué pourquoi le chef de l’Etat en exercice doit rempiler. « On ne peut pas prendre le risque que Ouattara quitte le pouvoir », soutient-il relevant qu’il n’y a que Ouattara pour terminer les chantiers lancés et conduire la Côte d’Ivoire à l’émergence telle que promise à l’horizon 2020. Et sur la promesse faite par le président lui-même de ne pas briguer un 3e mandat, le conférencier tente de relativiser sa position par cette objection dont se serviront certainement tous les communicants en faveur d’un 3e mandat : « Ouattara a dit qu’il ne serait pas candidat en 2020 en tant que président de la République et non en tant que président du Rdr. Quand on va finir le congrès on lui dira de revoir sa position. (…) Installer Ouattara à la tête du Rdr a pour suite logique un 3e mandat présidentiel ». Puis Augustin Ouattara de dévoiler cet autre secret des partisans du pouvoir : « Le 3e mandat obéit à un schéma. Il faut apaiser les gens et les associations, il faut les amadouer. Si ce schéma n’est pas respecté et que les gens veulent faire les choses de travers, ça va créer de violents troubles. Mais si ce schéma est respecté, ce sont les populations elles-mêmes qui vont se lever pour réclamer un 3e mandat. Œuvrons donc à la réussite du schéma ».

Augustin Ouattara allègue que les divergences actuelles entre le Pdci et le Rdr ne sont rien. « Bédié et Ouattara s’entendront pour un troisième mandat et Ouattara respectera tous les vœux de Bédié », assure-t-il.
Concernant le 3e congrès du Rdr prévu pour les 9 et 10 septembre 2017 à Abidjan, le conférencier a pris position pour la confirmation d’Amadou Soumahoro au secrétariat général du parti. « C’est Amadou Soumahoro qu’il faut au secrétariat général du Rdr. Il réunit toutes les qualités pour conduire à bien ce projet de troisième mandat pour Alassane Ouattara. C’est un homme de conviction, un homme politique courageux. Nous le soutenons », déclare-t-il arguant que le pressenti Adama Bictogo, harangueur de foules et businessman sur le dos du parti n’a pas le profil idéal car il use de division pour se bâtir une côte de popularité.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment