11232017Headline:

Côte-d’Ivoire: Des partisans de Soro gazés à son retour au pays

Guillaume Soro est finalement rentré dimanche en fin d’après-midi, à Abidjan après le rendez-vous manqué de samedi. Accueilli dans le salon d’honneur par une poignée de proches et des députés, le PAN qui revient d’un séjour de deux mois à l’extérieur s’est adressé à la presse en évitant, toutefois, de jeter de l’huile sur le feu, au sujet de la crise au sommet avec le clan Ouattara.
« Mes premiers sentiments sont des sentiments de joie de retrouver mon pays. En ce qui concerne mes relations avec le président Alassane Ouattara, je puis vous rassurer qu’elles sont bonnes », déclare Guillaume Soro. Lequel, au sujet de l’incarcération de son chef du protocole Soul to Soul, arrêté début octobre, dit faire confiance à la justice. Il demande alors qu’on laisse la justice faire son travail. Pour le reste, il a lancé un appel au dialogue et à ne pas donner raison à ceux qui agitent le chiffon rouge. « Je suis venu prendre ma place dans le jeu politique », fait-il savoir.
Le président de l’Assemblée nationale s’est rendu par la suite au domicile familial de Hortense Aka Anghui, l’ex-maire de Port-Bouet décédée récemment. Il a salué la mémoire de la défunte, signé le cahier des condoléances avant de regagner son domicile.

Toutefois, ce retour au pays a été quelque peu mouvementé. La police a fait obstacle à quelques convois de sympathisants, bloqués au niveau de l’espace Akwaba à moins de deux kilomètres de l’aéroport. Les plus récalcitrants ont été gazés. Aux alentours de l’aérogare, des militaires lourdement armés étaient visibles.

Parti sans tambour ni trompette en mission à l’étranger, Guillaume Soro aura alimenté bien de fantasmes au niveau de l’actualité politique du pays. Il était hors du pays quand son chef du protocole Souleymane Kamaraté alias Soul to Soul a été arrêté puis déféré à la Maca, la prison civile abidjanaise. Pas plus tard que samedi, son conseiller à la communication, Touré Moussa a eu quelques déboires avec la police à l’aéroport. Son passeport a été arraché avant qu’il ne lui soit remis quelques instants plus tard. Il a néanmoins été placé sous surveillance, selon ses propres termes. C’est dans ce contexte électrique et des rapports tendus avec le camp Ouattara que Soro a regagné Abidjan cet après-midi.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment