05282017Headline:

Côte-d’Ivoire: Des révélations se poursuivent sur Gbagbo et Ben Soumahoro

gbagbo

ben soumahoro

Des révélations sur Ben Soumahoro

Deux jours après sa mort au Ghana, Ben Soumahoro, journaliste et ex-membre de l’Assemblée nationale continue de faire parler de lui dans les journaux. « Décédé en exil au Ghana: les dernières confidences de Ben Soumahoro avant sa mort », titre à sa Une Le Temps. « Il m’avait dit un hou au téléphone que nous ne devons pas dissocier dans notre lutte de libération et de restauration du droit et de la légalité constitutionnelle en Côte d’Ivoire la France et ceux qui sont au pouvoir chez nous », a déclaré Lazre Koffi Koffi au journal.

Le Quotidien d’Abidjan y va aussi de ses révélations. « Continuez la lutte. Ne baissez jamais la garde devant les ennemis de la Côte d’Ivoire et tous les prédateurs qui rodent autour de notre pays », aurait déclaré le journaliste selon le journal.

De son côté, Notre Voie choisi de se pencher sur l’hommage rendu au FPI à l’homme politique. « Avec la mort de Ben Soumahoro, on pourrait affirmer que c’est une bibliothèque renfermant les secrets de la République ivoirienne qui s’en est allée », a indiqué l’ancien parti au pouvoir dans un communiqué.

Cette autre mort vient s’ajouter à celles d’autres exilés. C’est sur ce point que choisit de revenir Lg Infos. « Décès en exil des pro-Gbagbo: ces Ivoiriens que le régime condamnés à mort », livre à sa Une le quotidien. « La liste des victimes s’allonge. Celles des pro-Gbagbo qui ont été contrains de fuir la barbarie et maintenues en exil depuis 2011 par le régime Ouattara », écrit le quotidien qui s’interroge: « A quand la fin de cette hécatombe voulue par le régime Ouattara? ».

On reparle du 11 avril

La chute de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo continue de susciter l’intérêt des journaux ivoiriens. Sur la question, Soir Info titre: « 5 ans après: ce qui n’a jamais été dit sur l’arrestation de Gbagbo ». A en croire un journaliste français dont l’interview à RFI est reprise dans le journal, « les forces françaises ont tout fait pour permettre aux forces pro-Ouattara de s’emparer de Gbagbo sans pénétrer directement à l’intérieur de la résidence ».

De son côté, Le Patriote se penche sur les acquis de la gestion d’Alassane Ouattara. « De Gbagbo à Ouattara: après les ténèbres… La lumière », livre le journal à sa Une. « C’est un constat implacable, car les faits sont têtus. La Côte d’Ivoire est passée, du 11 avril 2011 au 11 avril 2016, des ténèbres à la lumière. De l’enfer au paradis », commente le journal.

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment