10222017Headline:

Côte d’Ivoire :Des revelations sur La mission secrète d’Hamed Bakayoko à la Défense, ce qui se prépare pour Amadou Gon

Ministre de l’Intérieur depuis plusieurs années, Hamed Bakayoko a été nommé à la surprise de beaucoup d’Ivoiriens ministre de la Défense par Alassane Ouattara. Si les récentes mutineries ont milité en faveur de ce choix, d’autres considérations ont motivé le numéro 1 ivoirien.

Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité pendant 7 ans, Hamed Bakayoko, proche parmi les proches d’Alassane Ouattara a été récemment nommé par le chef de l’Etat en qualité de ministre de la Défense. Officiellement, celui qu’on surnomme le ‘’Golden boy’’ a pour mission de « mettre de l’ordre » dans l’armée ivoirienne secouée ces derniers mois par plusieurs mutineries. Cependant, outre cette tâche, Hamed Bakayoko, selon nos sources a d’autres objectifs.

En effet, le député de Séguéla après cette nomination doit s’atteler, progressivement à réduire voire anéantir l’influence de Guillaume Soro au sein de la troupe. Constituée essentiellement d’anciens éléments des Forces nouvelles loyales au chef du parlement, l’armée a montré, à plusieurs reprises, qu’elle peut échapper au contrôle d’Alassane Ouattara.

Cette situation, le locataire du Palais d’Abidjan qui fait de moins en moins confiance à Guillaume Soro n’en veut plus. Ainsi, il ne serait pas surprenant de voir plusieurs anciens chefs de guerre perdre progressivement leur influence au sein de l’armée nationale. Pour y parvenir, Hamed Bakayoko a carte blanche pour user de fermeté, apprend-t-on.

Lors de son Premier conseil des Ministres dans ses nouveaux habits, il l’avait d’ailleurs exprimé en lançant un appel à l’ensemble des militaires ivoiriens en appelant ceux-ci, « sans exception à se mettre à sa disposition ».

En outre, la mission d’Hamed Bakayoko pourrait s’inscrire  également dans la perspective de la présidentielle d’octobre 2020. Le proche d’Alassane Ouattara devra « déblayer » le terrain pour Amadou Gon Coulibaly, présenté comme favori pour la candidature à la magistrature suprême dans 3 ans. A en croire La Lettre du Continent, « Alassane Ouattara envisagerait de nommer le ministre de l’Intérieur sortant comme chef du gouvernement et ministre de la Défense, de manière à libérer l’actuel Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly et permettre à ce dernier de se lancer dans la course à ce scrutin ».

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment