03292017Headline:

Côte d’Ivoire: Descente musclée de la police au campus de Cocody, le FPI fait des révélations

etudiant chambre 2

Côte d’Ivoire: Descente de la police au campus de Cocody, le FPI révèle 4 cas de viols d’étudiantes

Quatre étudiantes auraient été violées lors de la descente de lapolice (CRS) dans la nuit du mercredi à jeudi, comme révélé par le Front Populaire Ivoirien (FPI), branche Aboudrahamane Sangaré dans une déclaration dont copie est parvenue à KOACI.

Pour les adeptes du « Gbagbo ou rien », les revendications des élèves et étudiants, telles qu’annoncées sont ‘ ‘justes, légitimes et fondées’’.

« Dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 avril 2016, lesétudiants ont été agressés de 22h à 3 h du matin dans leurs chambres, par des éléments des services de l’ordre », indique le document signé par Professeur David Komono Bere, secrétaire national chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, avant de révéler.

« Le résultat est macabre: viol de 4 étudiantes dans leur chambre, arrestation d’au moins 30 étudiants, plusieurs blessés graves, vol de matériels dont des ordinateurs et téléphones portables, pillage des chambres d’étudiants. »

Tout en condamnant avec la dernière énergie ce qu’il qualifie de barbarie d’Etat, leFPI  rappelle au régime Ouattara que la ‘ ‘ liberté d’expression et la liberté syndicale, acquises de haute lutte, sont des droits inaliénables’ ‘.

Ensuite , interpelle la communauté nationale et internationale, les organisations de défense des Droits humains et les responsables de la Francophonie sur leur ‘ ‘mutisme devant les violations récurrentes des libertés et droits’’ dont le gouvernement Ouattara se serait rendu coupable depuis son arrivée à la tête de l’Etat.

Enfin l’ex parti au pouvoir, réitère son ‘ ‘accusation’’ à l’encontre du régime Ouattara, d’œuvrer à la ‘ ‘destruction’’ de l’école ivoirienne en général et du ‘ ‘système universitaire’’ en particulier, dans une gestion ‘ ‘calamiteuse’’ des acquis émaillée de ‘ ‘scandales’’ et une mise en ‘ ‘mal systématique’’ de tous les fondements du système éducatif.

Les frontistes rassurent lesétudiants  de leur soutien pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail en milieu universitaire.

Pour rappel, depuis le mot d’ordre de grève lancée lundi par la FESCI pour exiger de meilleures conditions d’études dans les universités publiques, 76étudiants  dont le secrétaire du mouvement, Fulgence Assi ont été interpellés par les forces de l’ordre.

La réforme pédagogique LMD (Licence Master Doctorat) ; L’absence dans les établissements universitaires et scolaires, de bibliothèques, de salles de travaux pratiques et d’informatique ; La succession d’années blanches à l’UFR des Sciences médicales ;L’insuffisance de la réhabilitation des cités universitaires et des affectations dans celles qui sont déjà réhabilitées, Le projet de déguerpissement desétudiants Search étudiants des cités universitaires habitées au profit des jeux de la francophonie ; La violation ou l’absence même des franchises universitaires, sont en autres les points de revendications desétudiants Search étudiants .

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment