05282017Headline:

Côte d’Ivoire-Détenu à Toumodi: Voici les conditions graves de détention de Dano Djédjé

danon djedje

L’ancien ministre, Sébastien Dano Djédjé, est détenu à la prison civile de Toumodi, depuis l’après-midi du lundi 4 mai 2015.

Jeudi 7 mai 2015, au quatrième jour de l’incarcération du président du 3ème congrès extraordinaire du Front populaire Ivoirien (Fpi) organisé par le camp Sangaré, nous avons échangé avec les cadres et militants locaux de ce parti. Objectif: nous enquérir de ses conditions de détention. Et c’est de manière unanime que nos interlocuteurs ont soutenu que leur camarade n’est pas dans de bonnes conditions. «La prison de Toumodi est un mouroir. Cette prison n’est pas digne d’un ex-ministre, de celui qui a été ministre de la réconciliation nationale dans notre pays», a fait savoir Tiacoh Thomas, natif de Toumodi, et Secrétaire national (Sn, camp Sangaré) du Fpi, chargé de la région du Bélier et du District de Yamoussoukro, lorsque nous l’avons joint par téléphone.

Selon lui, les conditions de détention de Dano Djédjé ne sont pas enviables. Pour lui, la Côte d’Ivoire ne donne pas ainsi un bon modèle de démocratie. Tiacoh Thomas a trouvé que l’arrestation et la détention des cadres du Fpi, sont la manifestation de la volonté du pouvoir de les humilier. Visiblement remonté, il a dénoncé, avec véhémence, ce qu’il a qualifié de recul du respect de la dignité et des droits de l’Homme, avant de promettre de s’étaler encore plus longuement sur cette question, à l’occasion des prochaines rencontres prévues avec ses camarades-militants.

Selon un autre interlocuteur, la direction locale du Fpi s’est rapidement mobilisée et a mis en place un comité ad’ hoc de soutien, fin de s’occuper de leur «hôte». Et c’est justement ce dernier qui a donné plus amples précisions concernant ce qui est fait pour améliorer, un tant soit peu, le séjour carcéral de l’ex-ministre de la réconciliation, dont la cellule serait dépourvue de tout minimum de commodité digne de son rang. Toute chose à laquelle les militants ont dû rapidement remédier en trouvant un matelas et un ventilateur.

Notre interlocuteur de souligner que le plus célèbre des détenus de la prison civile de Toumodi a eu droit, à la visite d’un médecin, le mercredi 6 mai 2015. Notons que le dispositif sécuritaire au niveau de la prison n’a pas véritablement évolué outre mesure. «La présence des gendarmes et policiers n’est pas liée à l’arrivée du ministre Dano Djédjé. C’est le dispositif ordinaire de sécurité», a tenu à préciser une autre source.

Notons que l’ambiance devant cette maison carcérale n’a pas changé, à part le nettoyage sommaire de la voie, jadis perdue dans les broussailles, qui y mène.

Camille SIABA (Correspondant régional)

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment