11182017Headline:

Côte d’Ivoire: District de Yamoussoukro,le gouverneur Thiam Augustin licencie quatre Directeurs, les conseillers désapprouvent

Du rififi au sein duDistrict  autonome de  Yamoussoukro après le licenciement de quatre directeurs.

Les conseillers n’approuvent pas de licenciement de quatre par le gouverneur Thiam Augustin, sans avoir obtenu leur quitus.

Il s’agit de Kouadio Jérémie, Directeur de la construction, Esmel Jean Directeur des affaires financières (DAF), Gouesse Maguil, directeur des infrastructures et Kouamé Fulgence, sous-directeur des projets agricoles.

Ils l’ont clairement signifié pendant le dernier conseil qui s’est tenu le week-end dernier.
C’est justement pour cette raison que le conseil n’a pu se tenir le 29 juillet dernier, à la demande de la majorité des conseillers qui exigeaient la présence de Dr Thiam Augustin pour qu’il s’explique sur ce dossier.

Face donc aux conseillers ce jour-là, le gouverneur pour justifier le licenciement dira qu’il a pris une décision « salutaire » à l’encontre de ses ex-directeurs. En effet, a-t-il déclaré, « la ministre Anne Ouloto s’apprêtait à engager des poursuites judiciaires contre eux pour le détournement de 790 millions F CFA alloués par son ministère au profit d’autres travaux ». Puis d’ajouter qu’il les a licenciés pour les « épargner » de ces poursuites.

Pour la majorité des conseillers, dont certains se sont confiés à la presse, il y a assez de zones d’ombre autour de cette affaire. En effet, soutiennent-ils, les courriers de licenciement N°006/DAY/CAB-1/gnj, N°005/DAY/CAB-1/gnj, N°004/DAY/CAB-1/gnj et N°007/DAY/CAB-1/gnj datés du 15 mars 2017, le gouverneur  Thiam Augustin notifie que « J’ai décidé de procéder à votre licenciement pour perte de confiance ». Pour eux, le prétexte de la « perte de confiance » n’est pas un critère qui puisse justifier un renvoi. Aussi, dénoncent-ils, « C’est le gouverneur qui est l’ordonnateur des dépenses et nous ne comprenons pas pourquoi il accuse ces collaborateurs. Aussi, tous les travaux dont-il parlent ont fait l’objet d’appel d’offre ». C’est pourquoi ceux-ci ont souhaité que toutes ces questions soient élucidées au prochain conseil.

Mais en attendant, ils ont demandé à Dr Thiam Augustin de payer les indemnités de ses ex-collaborateurs qui jusque-là n’ont rien perçu encore. Aussi, le conseil a décidé qu’il ajoute à ces indemnités, les salaires de mars à juillet 2017, vu que c’est à cette date que celui-ci a été informé.

Concernant les difficultés de collaboration avec le préfet et le conflit au niveau de la chefferie traditionnelle dont-il a fait cas, en demandant le soutien des conseillers, ces derniers lui ont répondu que ces sujets ne relevaient pas de leurs compétences. Mais du ministre et du Président de la République pour le premier, et des chefs de village pour le second.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment