09212018Headline:

Côte d’Ivoire: Donwahi démantèle un réseau mafieux dans son ministère!

Alors que sa double candidature PDCI/RHDP pose problème, Alain-Richard Donwahi est tenaillé par un scandale dans lequel sont impliqués plusieurs hauts cadres de son ministère. Le ministre des Eaux et Forêts a donc décidé de sévir.

Pas question pour le ministre Alain-Richard Donwahi de laisser prospérer le désordre et la haute corruption au sein du ministère qu’il dirige depuis juillet 2017. En effet, il ressort d’une note du Ministère ivoirien des Eaux et Forêts que certains de ces agents de la Direction du Gbêkê ont été épinglés pour « trafic de bois issus de sciage à façon et activités clandestines d’orpaillage ».

A en croire des sources proches dudit ministère, ces agents véreux encaissent environ 350.000 FCFA par chargement de bois sur des camions. Les exploitants forestiers clandestins versent donc près d’un demi-million de FCFA à ce réseau mafieux. Ces hauts cadres de la Direction des Eaux et Forêts de la région du Gbêkê développent également des activités d’orpaillage clandestin pour renflouer leurs caisses noires.

Ainsi, selon une note de service signée par le ministre Alain-Richard Donwahi, le Cdt Otchoumou Ehouman Obrou Venance, directeur régional des Eaux et Forêts du Gbêkê, le Lt/Col Seydou Domba, sous-directeur des polices à la direction de la police forestière et de l’eau, le Lt/Col Kouamé Yao Demacoste, chef du cantonnement de Bouaké, le Lt Sidibé Sidiki, agent à la DREF de Bouaké et le S. /Lt Ouraga Ouayou, agent à la DREF de Bouaké ont tous été suspendus de leurs fonctions.

Leur intérim est désormais assuré par le Lt/Col Kouassi N’tayé André qui dirigera cumulativement avec sa fonction de directeur régional des Eaux et Forêts de Yamoussoukro, la direction régionale de Bouaké, le Lt/Col Kobon Kobon Simplice dirigera la sous-direction des polices à la direction de la police forestière et des eaux, le Cdt Kobo N’Ta Franck, directeur départemental des eaux et forêts de Katiola en qualité de chef de cantonnement des Eaux et Forêts de Bouaké.

Notons que ce scandale éclate alors que le ministre Donwahi est tiraillé entre le RHDP et le PDCI pour les prochaines élections locales. Convoqué ce lundi par Henri Konan Bédié, le fils de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Charles Bauza Donwahi, se défend : « Je suis candidat pour ma région et les habitants de la Nawa. J’ai été élu en 2013 sous une bannière Rhdp avec tous les partis qui m’ont soutenu. Je suis Pdci et je continue de l’être. Je serai soutenu par tous les partis qui sont sur ma liste. »

La note de service signée du ministre Donwahi.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment