03252017Headline:

Côte d’Ivoire-Droits coutumiers:Affaire Eau « potable »Une odeur d’arnaque à Bonoua

manque de l'eau

Côte d’Ivoire-Bonoua/Droits coutumiers: Une odeur d’arnaque dans l’Eau « potable »

3 milliards sur 8, le coût total du projet; c’est ce qui reste à payer des droits coutumiers concernant le projet d’adduction d’eau potable à Bonoua. En effet, pour l’effectivité de ce projet géré par l’Office national de l’eau potable (ONEP) et la Chine, 39 familles ont vu leur plantation de cacao et d’hévéa partir en fumée. Les autorités avaient signifié qu’ils seraient dédommagés à double titre: d’abord, concernant la phase de paiement pour la destruction des plantations; et ensuite, pour les droits coutumiers. Et voilà que le temps passe depuis et ce dernier pan n’est toujours pas réglé. Le 18/7, le comité central des  impactés de Bonoua et de Ono a organisé un mouvement de protestation sur le site de base des travaux. Les travailleurs ont dû arrêter les travaux et rentrer chez eux. Selon les impactés représentés par Ablé Honoré, ils sont fatigués de négocier et d’attendre que leur soit payé ce qui leur revient de droit. «La première fois, nous avons été payé en monnaie de singe mais cette fois, nous refusons et réclamons la totalité de notre argent. Le Président a affirmé que les fonds ont été décaissés pour la purge des droits, mais nous ne comprenons pas pourquoi depuis tout ce temps, rien n’est encore fait. Qu’ils nous disent où l’argent est resté. Vous prenez nos terres et vous nous laissez dans la pauvreté », a-t-il indiqué. Il s’avère aussi que les certificats de compensations ont signifié que le mètre carré serait payé à 2000 francs. A leur grande surprise, on leur annonce que le même gouvernement aurait signé un décret où le prix est fixé à 1000 francs. «Nous voulons voir ce décret», a-t-il dit. Ces derniers avaient décidé de fermer le conduit d’eau, si rien n’était fait. En notre présence, le responsable de l’ONEP, structure qui avait payé pour la destruction des plantations, a demandé que les impactés se calment et qu’une solution sera trouvée dans peu de temps. Dans l’après-midi de ce même jour, le représentant a reçu l’appel du ministre des Infrastructures économiques leur demandant de passer le voir pour une discussion. Ce qui a été fait. Il est ressorti que cette semaine, un consensus sera trouvé pour que toutes les parties soient satisfaites. Vivement, pour ne pas que le robinet soit fermé!

MIREILLE APPINI, in L’Eléphant déchainé 468

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

One Response to "Côte d’Ivoire-Droits coutumiers:Affaire Eau « potable »Une odeur d’arnaque à Bonoua"

  1. Patrick Passions says:

    Voici un bref résumé de mon aventure avec Marie-Jeanne, qui selon ce qu’elle m’a dit demeure au 25 Bis Rue des Ponts, 54000 Nancy, France. Mon aventure a commencé avec Skype, je communiquais avec d’autre personne et elle m’a demandé de communiquer avec moi à 3 reprises et je l’ai bloqué à chaque fois sauf que la 4e fois j’ai finalement accepté de lui parler et il ne fut pas question d’argent au début et la relation semblait très bien s’établir, elle m’a dit qu’elle était née en Espagne et qu’elle faisait de l’import export pour des produits de beauté elle est déjà venue rencontrer une cliente à Ottawa en 2014. Elle m’a dit que via l’Angleterre elle avait envoyé 2 conteneurs à Abidjan et qu’elle faisait affaire avec King Cash un magasin très répandu en Europe et en Afrique. Alors qu’elle m’a dit qu’elle faisait cette transaction je lui ai conseillé de se rendre elle-même à Abidjan pour négocier la transaction sur place. Alors rendu sur place elle m’a demandé si je pouvais l’aider car il fallait qu’elle paie un montant astronomique de douane mais qu’en retour elle me rembourserait. Je lui ai envoyé 3800 dollars et ensuite la demande se faisait plus pressante chaque fois.
    j’ai commencer à douter de sa sincérité alors j’ai exposé mon cas à une amie qui ma mise en contact avec Mr GEORGE ARTHUR qui est un agent Interpol qui m’a beaucoup aider.
    En effet il m’a démonté que s’était de l’arnaque alors il m’a aider a me faire rembourser.

    VOICI son ADRESSE E-mail : lieutenant.icpo@hotmail.com

    Merci.

    Patrick Passions

Leave a Reply

Submit Comment