09242017Headline:

Côte divoire du regime des grilleurs d’arachides à celui des mangeurs égoïstes en passant par les-refondateurs

Côte d’Ivoire: Du régime des « grilleurs » d’arachides… à celui des « mangeurs » égoïstes (André Silver Konan)
Lisez ceci et vous comprendrez le drame de ce pays. Au commencement étaient les Grilleurs d’arachides. Eux, ils allaient dans le champ du village, récoltaient l’arachide qui devrait être préparée pour tous, mais s’assuraient d’avoir bien grillé leurs propres arachides, d’en avoir bien mangé (Cf « on ne regarde pas dans la bouche de celui qui grille les arachides »), avant de distribuer le reste aux villageois. Mais les arachides étaient quand même distribuées. Vinrent les Balayeurs. Eux, c’étaient des militaires, ils ne savaient pas cultiver de champ, ils préféraient intimider les surveillants, pour avoir une partie des arachides avant les autres, puis les laissaient distribuer le reste. Les arachides étaient quand même distribuées. Puis arrivèrent les Refondateurs. Eux, c’étaient des enseignants, ils aimaient paraître, ils étaient de grands théoriciens et comme en pratique, ils ne savaient pas cultiver les champs, par la ruse et la « boulangerie », ils s’assuraient de prendre 10% sur les récoltes et laissaient l’argent circuler. Sans contrôle. L’argent circulait quand même. Enfin débarquèrent les Mangeurs. Eux, c’étaient des commerçants dans l’âme. Comme tout commerçant, ils privilégiaient tous les moyens de profit et d’intérêts personnels. Ainsi créèrent-ils plusieurs champs, employèrent des cousins comme surveillants, à qui ils ne reversaient pas le salaire promis. Ils fabriquaient eux-mêmes les engrais, vendaient eux-mêmes les récoltes des champs, se transformaient en grossistes, demi-grossistes et détaillants. Et quand bien même, il restait encore des arachides à distribuer, soit ils les grillaient pour les manger, soit ils les stockaient, quand ils étaient rassasiés. De sorte que les villageois se plaignaient constamment d’avoir faim, de ne pas voir l’argent circuler, de ne pas avoir de travail, mais eux s’en moquaient dès lors qu’ils…mangeaient. Mais à ne pas s’y méprendre, il y a plus dangereux que tous ceux-là réunis. Devinez qui ? Les Rebelles…Affaire à suivre #JeDeconne.

Page facebook d’André Silver Konan

NB: Le titre est de la rédaction

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment