06212018Headline:

Côte d’Ivoire, Education: Le mot d’ordre de grève lancé, l’université de Korhogo pas concerné

 

Le mot d’ordre de grève nationale lancé par la coordination nationale des enseignants du supérieur et des chercheurs (CNEC) dans les grandes universités et écoles publiques ce lundi 12 mars 2018 n’a pas été suivi à l’université peleforo gon Coulibaly (UPGC) de korhogo au Nord de la Côte d’Ivoire. Tôt le matin aux heures de pointes les professeurs et les étudiants étaient présents dans les amphithéâtres A et B et des classes pour distiller et recevoir les cours. Des étudiants qui portent des sacs en bandoulières ont fait leurs entrées au sein de la structure académique sans tambours battant pour rejoindre leurs classes. De l’autre côté d’autres étudiants se trouvant dans l’amphithéâtre B notamment ceux de 2017 en licence 1 d’anglais ont suivi sans perturbation les cours dispensés par le DR Moussa Ouattara enseignant chercheur à l’UPGC, chef du département anglais. Aucune perturbation n’a été signalée et les forces de l’ordres veillent au grain aux differents mouvement des usagers.

En effet le professeur Diomandé Dramane vice président chargé de la pédagogie et de la vie universitaire, de la recherche et de l’innovation technologie de l’UPGC , en l’absence du président de l’UPGC professeur Adama Coulibaly s’est rendu sur le terrain en vue de s’enquérir du bon déroulement des cours. Il était accompagné du professeur Vanga Adja Ferdinand, vice président chargé de la planification, de la programmation et des relations extérieures, du secrétaire général notamment le professeur Diabaté Donourou, son adjoint Kouassi Adjoua Madeleine épouse N’guessan et des doyens de faculté. Après avoir fait le tour des services, le vice président Diomandé Dramane a déclaré « nous sommes satisfait du bon déroulement des cours et de la présence des étudiants et enseignants à leurs postes. Tout est mit en œuvre pour la sécurisation des enseignants et des apprenants et tout le personnel académique. Vous avez vu comme moi la grève de la CNEC n’a pas été suivi. Nous rassurons pour les jours prochains ».

Des étudiants interrogés ignorent l’existence d’un mouvement de grève des enseignants de la section locales CNEC au sein de l’UPG « nous ne sommes pas informés d’un quelconque mouvement de grève, on vient de finir le cours d’anglais et nous reprenons l’après midi » ont-ils soutenu.

Le chef de département anglais Dr moussa ouattara enseignant chercheur l’UPGC interrogé a confirmé la version des étudiants « j’étais programmé ce matin pour dispenser les cours d’anglais en Licence 1 sur la civilisation américaine et tout s’est bien déroulé et nous sommes programmés cet après midi pour 14 H 30 et on fini à 18H 30 ».

Rappelons que la CNEC national a lancé le mot d’ordre de grève dans toutes les universités et grandes écoles publiques à compter du 12 au 14 mars 2018 dont un courrier a été adressé au ministre de la fonction publique pour l’amélioration de la carrière des enseignants chercheurs et chercheurs ou les excès de pouvoir des dirigeants des institutions universitaires. Le responsable locale Dr Mobio Fréderic secrétaire genral CNEC UPGC joint au téléphone a soutenu que le mot de grève sera observé jusqu’au 14 mars 2018 .Par ailleurs les forces de sécurités étaient visiblement stationnées à l’entrée principale de l’UPGC et aux points stratégiques pour parer contre toute éventualité a souligné un policier.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment