02232018Headline:

Côte d’Ivoire/Elections , alternance, …. : Un leader politique fait des graves révélations sur la Cei

Dans une contribution, dont copie nous est parvenue, le président du Parti africain contre l’injustice (Paci), Samouka Diabaté, fait de graves révélations sur la Commission électorale indépendante (Cei) ainsi que des propositions pour exiger sa recomposition. Ci-dessous, l’intégralité de sa déclaration.

Depuis l’annonce des élections municipales et régionales, plusieurs partis politiques d’opposition de notre pays ont souhaité pour certains la dissolution de la Commission électorale indépendante (Cei), et pour d’autres la recomposition de cette commission.

Cette boutade exprime le mépris qu’une partie de la classe politique pour sa propre institution en charge des élections.

Nous au PACI, nous avons toujours dit et compris que tant que cette institution a sa même configuration à forte dose RHDP, le jeu démocratique sera toujours faussé dans notre pays.

Comment peut-on gagner une élection avec une méconnaissance totale de cette institution ?. Quel est le parti politique qui peut brandir le règlement de fonctionnement de la CEI ? Quel est le parti politique qui peut dire avec précision comment la CEI traite les dossiers ?

Au PACI, nous considérons qu’avec une telle chambre noire, le cliché ne peut que produire des photos noires. Nous avons tenté d’entrer dans le mystère de cette institutionnette mais nous avons été confrontés à une muraille de Chine.

La preuve, deux(02) courriers adressés à Monsieur Youssouf Bakayoko sont restés sans suite, une demande de formation des cadres de notre parti a été rejetée sous le prétexte qu’il faut payer la formation. Et pourtant le contribuable fait assez pour cette institution. En Cote d’Ivoire, le nombre de voix que vous aller obtenir lors d’une élection ne compte pas, seul ce que la CEI fera de vos voix qui compte.

En 2013, lors des élections municipales j’ai managé un candidat qui a mis toute l’équipe locale de la CEI dans le contexte et il a gagné. Ce n’est plus un secret pour personne.

Ceux qui rêvent et tentent d’aller à une élection avec une CIE déséquilibrée comme celle que nous avons ne gagneront rien.

C’est une chambre noire qui ne produit que des clichés noirs, donc des images noires.

Ceux qui, selon les démagogues représentent l’opposition dans cette chambre noire, ne représentent que leurs propres intérêts. Il va falloir revoir le mode de désignation de ces magnans véreux qui foudroient l’opposition.

La commission qui parle de civisme électoral a le devoir de former avant, pendant et après les élections les partis qui en font la demande. Sinon à quoi servirait une institution du genre après une élection.

Nous, au PACI, nous estimons que cette commission doit être balayée et lavée avec du savon OMO.

Au lieu de faire du selfie, Affi N’guessan et l’opposition devraient rentrer en conclave pour pondre des actions républicaines afin de contraindre la CEI version actuelle à partir.

Nous restons légaliste, donc il est vrai que cette commission est déséquilibrée mais il faut la laisser faire cette élection afin de parachever le calendrier électoral puisqu’elle a organisé les présidentielles en 2015, les législatives en 2016, et enfin en 2018 les municipales et régionales qu’elle organisera. Après le bouclage du calendrier électoral, il faut commencer la bataille contre la CEI.

La lueur d’espoir de voir les choses changer se trouve dans l’éclatement du RHDP. Tant que ce gros montre aux allures multiformes ne disparaît pas, il sera extrêmement difficile de voir notre pays faire une transition réelle démocratique comme récemment au Liberia. La transition ou l’alternance tontine est le mal que Dieu puisse faire à notre pays. Vivement que la réflexion commence. Arrêtons d’attendre une élection se profiler à l’horizon pour crier sur tous les toits de la nécessité de changer la CEI. Demain c’est maintenant.

Samouka Diabaté

Secrétaire Général Exécutif du PACI

Parti Africain Contre l’Injustice

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment