10222019Headline:

Côte d’Ivoire :Elections présidentielles 2015- Les raisons de la discretion d’ Essy Amara

essy amara

A dix mois de la présidentielle d’octobre, l’ancien ministre des Affaires Etrangères Essy Amara candidat déclaré et contrairement à KKB et Charles Konan Banny, se fait discret sur l’échiquier politique au plan national, ce qui laisse planer des doutes sur son intention d’être le prochain numéro un des ivoiriens.

Une incursion au sein de ses partisans nous a renseigné sur les raisons de sa méthode qui ne laisse pas indifférent certains ivoiriens.

Au thème de notre démarche, il en ressort auprès de ses proches, que l’ancien président de l’union Africaine veut faire autrement la politique, en étant moins bavards et se prononcer au moment opportun.

«Amara Essy n’est pas un politique bavard, sa carrière de diplomate en dit long. Lui c’est la discrétion. Vous savez le sage du village ne parle beaucoup, mais il parle au bon moment et se fait entendre par tous », explique cet originaire du centre, avant de révéler la mission première de son candidat qui est de réconcilier les ivoiriens divisés depuis la crise post-electorale de 2011.

« Amara Essy ne vient pas pour bavarder, mais pour réconcilier les ivoiriens. Il se fait discret parce qu’il a décidé d’écouter d’abord tout le monde avant de se prononcer. Il a décidé de mettre ne place une stratégie pour mieux appréhendez les choses. Il sera là au moment opportun. Un diplomate à sa vision qui est différente d’un homme ordinaire. »

« Certains leaders politiques croient que c’est l’absence des infrastructures qui a emmené la guerre en Côte d’Ivoire. Ce n’est pas le pont HKB ou le prolongement de l’autoroute du nord qui ont emmené la guerre », renchérit un autre proche d’Essy Amara, avant d’ajouter.

 « Notre candidat est le Moïse de la Côte d’Ivoire. Il n’est pas le candidat d’un parti politique, mais celui des ivoiriens .C’est pour cela que nous ne voulons pas de grosses pointures dans notre équipe, notre souhait c’est la base, c’est –à-dire l’électorat. Nous ne voulons pas de campagne de confrontations. Notre grand thème de campagne, sera la réconciliation. Réconcilier les deux bocs divisés en Côte d’Ivoire. Et pour le faire, il faut un homme nouveau. Celui qui n’a été mêlé ni de près ou de loin à cette bataille engendrée par les trois « grands » qui a démarré depuis 1993 et qui nous a emmené dans la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui. »

Quant à savoir si le candidat originaire du Zanzan aura des moyens conséquents affronter Ouattara, la réponse des opposants à l’appel de Daoukro est sans équivoque.

« Oui, nous aurons le moyens sur tous les plans », répond une partisane et de poursuivre.

« Nous avons sur pied, le Cercle Essy Amara qui est un mouvement des intellectuels ivoiriens vivants à l’étranger et en Côte d’Ivoire qui ont des compétences dans tous les domaines. Nous soutenons financièrement, intellectuellement, physiquement et matériellement notre candidat. Nous avons des représentations partout dans le monde. On peut vous rassurer sur les moyens financiers et humains. La preuve nous venons d’inaugurer son Qg de campagne sise à Cocody Angré près du 22è Arrondissement à son absence, tout ceci démontre de notre détermination à le soutenir dans sa marche pour réconcilier les ivoiriens après sa victoire. Mais comme notre candidat, nous voulons être discrets sur tous les bords. Mais au bon opportun, vous verrez les hommes et femmes qui sont avec Essy Amara, nous vous donnons rendez-vous pour bientôt », a promis notre interlocutrice.

Amara Essy diplomate chevronné est candidat à la présidentielle d’octobre prochain. Il se présente comme l’homme qui pourra réconcilier les ivoiriens divisés entre pro-Ouattara et pro-Gbagbo après la crise electorale 2011.

SourceAutre Source

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment