10172018Headline:

Côte d’Ivoire: En dépit des agitations, Adjoumani reste dans sa logique.

Kobenan Kouassi Adjoumani a connu des heures chaudes, ce lundi, à Daoukro lors du Bureau politique du PDCI. Plusieurs militants agités autour de l’Hôtel de la Paix ont failli lui faire la peau.

Ce lundi 24 septembre, s’est tenu la 8e réunion du Bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à Daoukro. Cette rencontre qui s’annonçait sous haute tension n’a pas dérogé à la règle, malgré le discours apaisant d’Henri Konan Bédié. Si à l’intérieur de l’Hôtel de la Paix, les choses se sont relativement bien déroulées, ce n’est nullement le cas pour les nombreux militants venus se masser autour du lieu de la réunion, avec des pancartes et cris hostiles au ministre Kobenan Kouassi Adjoumani.

Le fondateur du mouvement “Sur les traces d’Houphouët-Boigny” avait, tant bien que mal, pu avoir accès à la salle de réunion, mais sa présence y était visiblement de trop. Eu égard à la montée des tensions, le farouche défenseur du Parti unifié a dû quitter précipitamment la réunion sous bonne escorte. Mais il n’était pas au bout de ses peines, car à la sortie, il était confronté à une foule de militants qui l’ont littéralement conspué jusqu’à vouloir mettre la main sur lui. Il ne doit son salut qu’à la vigilance des hommes commis à sa protection qui ont dû faire usage de gaz pour pouvoir l’extirper de leurs griffes.

« Quelques jeunes instrumentalisés se sont agités à ma sortie », a-t-il posté sur les réseaux sociaux, avant d’afficher sa détermination à poursuivre dans sa logique : « Rien ne nous empêchera d’avancer sereinement sur les traces d’Houphouët-Boigny pour le bien des ivoiriens. Vive le RHDP pour que vive la Côte d’Ivoire unie et réconciliée ».

L’ancien porte-parole du parti septuagénaire précise par ailleurs qu’en dépit de ses divergences avec son parti, il a pris part à ce BP sans coup férir. « J’étais ce matin à Daoukro pour participer à la 8è session du Bureau Politique de mon parti le PDCI-RDA. Au cours de cette rencontre de 3h30 environ, j’ai eu à prendre la parole à 4 reprises pour exprimer mon point de vue au Président Henri Konan Bédié et à l’auditoire du jour », a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Je suis venu, je suis entré, je me suis exprimé, je suis resté jusqu’au terme de la rencontre, je suis ressorti et j’ai repris la route pour Abidjan. »

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment