01182017Headline:

Côte d’Ivoire: En plein hommage, Bassam encore frappé par un autre drame

hommage bassam

Un nouveau drame à Bassam

Encore ébranlé par l’attentat terroriste du dimanche dernier, la ville de Grand-Bassam a enregistré un nouveau drame hier, mercredi 17 mars 2016 en marge du Conseil des ministres organisé dans la ville. « 4 jours après l’attentat de Grand-Bassam: Un marin disparait dans la lagune », titre en manchette L’Inter. « Situation ubuesque. C’est ainsi qu’on pourrait qualifier le drame qui a frappé la Marine nationale. En patrouille sur la lagune qui sépare le quartier France de Grand-Bassam du reste de la commune, un marin est tombéedu zodiac en pleine manœuvre, juste après le Conseil des ministres, aux environs de 13 heures », explique le journal.

L’Expression reprend également cette information. « 4 jours après l’attaque: un autre drame à Bassam, hier », peut-on lire à la Une du quotidien. Le journal apprend notamment que le soldat a perdu la vie. « Aux environs de 16h30, le corps sans vie du marin est retrouvé et remonté à la surface. Les sapeurs-pompiers militaires amènent la dépouille après les formalités d’usage », relate le journal.

Outre ce drame, il a été annoncé à Grand-Bassam une nouvelle victime de la barbarie terroriste. « Le corps d’une autre victime des terroristes retrouvé », titre Soir Info. « La 19è personne, c’est un corps rejeté par la mère », a déclaré Bruno Koné selon le journal.

 

Le gouvernement prend des mesures

Le Conseil des ministres qui s’est tenu hier, mercredi à Grand-Bassam a été l’occasion pour le gouvernement d’annoncer des mesures d’aide en faveur des opérateurs économiques de la ville de Grand-Bassam ainsi qu’à la municipalité. « Conseil des ministres: 300 millions de FCFA aux opérateurs économiques », peut-on lire en manchette de Le Patriote. « Un geste fort qui fera date. Pour aider à la reprise des activités à Grand-Bassam a fait un don de 200 millions aux opérateurs économiques du secteur hôtelier, 50 millions aux commerçants chauffeurs et artisans et 50 millions à la marie », décrit le quotidien.

Cependant dans cette affaire, le gouvernement ivoirien n’est pas exempt de tout reproches. C’est ce que croit savoir Le Temps. « 5 jours après l’attentat de Grand-Bassam: le Canard Enchainé charge le régime », peut-on lire à la Une du journal. Le quotidien se penche notamment sur les relations entre Moustapha Chafi, proche des milieux terroristes et le pouvoir d’Abidjan où le mauritanien a trouvé refuge ».

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment