10232017Headline:

Côte d’Ivoire: Encore un enfant enlevé très inquiétant

enfant-blesse-a-la-main

Le Dg de la Police a mis en alerte ses éléments afin de juguler les enlèvements d’enfants

Le phénomène d’enfants enlevés devient inquiétant.

Dans la seule période de décembre 2014 à janvier 2015, ce sont vingt et un (21) enfants qui ont été enlevés par des inconnus. La dernière en date reste celui d’Abengourou (200 km à l’Est d’Abidjan) où un enfant a été enlevé, le jeudi 22 janvier 2015. Face à cette situation inquiétante, la Police nationale est sortie de son silence par le biais de son directeur général, Brindou Mbia. « Nous avons mis toutes nos forces en alerte et nous demandons aux populations de saisir la Police le plus rapidement possible. Il y a 115 comités consultatifs et d’éthique installés dans les services de Police sur l’étendue du territoire national », a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse, le vendredi 23 janvier 2015 à la direction de la Police nationale au Plateau.

Pour lui, ce sont des mineurs dont la tranche d’âge se situe entre trois et treize (3-13) ans. D’où une mobilisation exceptionnelle de la Police. « Pour le cas de Yamoussoukro, lorsque les parents ont été prompts à alerter, nous avons appréhendé le concerné à Daloa avant de le déférer à Toumodi » ; a-t-il fait savoir. Le Dg de la Police nationale qui a demandé la plus grande vigilance a donné des conseils aux parents. « Nous recommandons aux parents d’inscrire les noms et adresse des enfants sur les sous-corps. Qu’ils parlent du phénomène avec les enfants. Qu’ils disent à leurs enfants que lorsqu’on ne connait pas quelqu’un qu’on ne parte pas vers lui, même s’il l’appelle. Si quelqu’un voit des enfants dans le quartier qui ne sont pas du secteur qu’il avise immédiatement la Police. Nous demandons aux parents de ne pas laisser les enfants dans les garderies ou jardins d’enfants après la fermeture des établissements », a-t-il conseillé avant de préciser qu’aucune piste n’est privilégiée par les enquêteurs compte tenu du caractère national du phénomène.

M’BRA Konan

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment