08242017Headline:

Côte d’Ivoire: Essy Amara met vivement en garde Bédié

essy amara et kkb

PDCI 2015 – Mise en garde musclée du Porte-parole d’Essy Amara à Bédié

Prosper KOTCHY Membre Conseil des Sages du PDCI-RDA, Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA
Porte-parole du candidat Essy Amara

Monsieur Bédié vient de nommer un commando monocolore d’une centaine de membres chargé de réaliser la grande forfaiture, à savoir, exécuter le Pdci-Rda à un congrès extraordinaire prévu les 21 et 28 février prochain. Ce commando, constitué uniquement de personnes, qui ont déjà renié le Pdci-Rda et se sont déjà attelés au Rdr, ne saurait être accepté en aucune façon par les candidats du Pdci-Rda. C’est le lieu d’interpeller vigoureusement la Communauté internationale (l’Onu, l’Union Européenne, l’Union africaine, la CEDEAO, la France, les Etats-Unis d’Amérique, …) sur le jeu dangereux auquel se livre Monsieur Bédié au vu et au su de tous. C’est aussi le lieu de se demander si Monsieur Bédié est un homme vraiment libre, qui agit de lui-même, ou s’il est l’objet d’une prise d’otage de personnes ou de mains invisibles, qui craignent pour les élections de 2015. Un questionnement bien courant dans le milieu de la police criminelle est libellé comme suit:  »A qui profite le crime? ». Dès lors qu’on sait à qui profite le crime, trouver le criminel devient une simple formalité. Qui a intérêt à ce que le Pdci-Rda n’ait pas un candidat aux élections présidentielles de 2015? A qui cela profite-t-il?

Dans la mesure où Monsieur Bédié, en lui-même, n’est pas candidat, et vu sa détermination à empêcher le Pdci-Rda, quitte à prendre le risque de faire disparaître l’héritage politique de notre père à tous Félix Houphouët-Boigny, les militants du Pdci-Rda et les candidats à l’investiture ne sont pas dupes. C’est pourquoi, considérant que Monsieur Bédié est lié par des mains invisibles et écoute des voix dans l’ombre, les militants et les candidats à l’investiture du Pdci-Rda veilleront fermement à ce que cette forfaiture ne passe pas.

Par ailleurs, toute la Côte d’Ivoire a été témoin du limogeage honteux de M. Tiburce KOFFI, ex-directeur de l’Institut national des Arts et d’Actions culturelles (INSAAC), pour avoir exprimer librement son opinion sur l’appel de Daoukro, qui n’honore ni son auteur, ni son bénéficiaire. Est-ce un crime, sous l’actuel gouvernement Ouattara -Bédié d’exprimer par écrit ou oralement ses opinions sur des questions d’intérêt national ou politique?

Au regard de ce qui précède, les candidats à l’investiture du Pdci-Rda, les militants et militantes du Pdci-Rda doivent:

1- Se mettre debout pour exiger le respect des résolutions du 12ème congrès du Pdci-Rda;

2- Rejeter l’appel de Daoukro dans son intégralité; 3- Rejeter le comité d’organisation du Congrès extraordinaire mis en place par le président Bédié;

4- Exiger la mise en place d’un comité d’organisation consensuel et paritaire avec les représentants de chaque candidat;

5- Inviter la Communauté internationale, en particulier l’Onuci, à se saisir de ce dossier extrêmement sensible quant au bon déroulement des élections présidentielles à venir en octobre prochain dont elle partage les responsabilités et la certification;

6- Inviter les militants du Pdci-Rda et tous leurs soutiens à la vigilance et à rester mobilisés afin de faire échec à cette forfaiture;

7- Inviter le président Alassane Ouattara, président de la République, garant de la Constitution et des libertés démocratiques à faire attention au soi-disant soutien que lui propose le président Bédié, au mépris de la volonté des vaillants militants du Pdci-Rda;

8- Mettre en garde Monsieur Bédié contre sa farouche détermination à faire fi de la volonté des militants du Pdci-Rda pour organiser un véritable hold-up pour faire plaisir au candidat du Rdr, M. Alassane Ouattara;

9- Prévenir que, si l’objectif de ce congrès extraordinaire est de valider l’appel de Daoukro et d’invalider les actes du congrès ordinaire de 2013, qui demandent au Pdci-Rda de présenter un candidat aux élections présidentielles de 2015, Monsieur Bédié sera pris à son propre piège. Car, il tient ses prérogatives de président du Pdci-Rda des actes de ce même congrès;

10- Préciser que tout refus d’un comité d’organisation consensuel entraînera un rejet systématique de la tenue de ce congrès;

11- Condamner fermement le limogeage abusif de M. Tiburce KOFFI, signe éloquent d’une absence de liberté de parole dans notre beau pays, cette procédure contre l’ex-directeur de l’INSAAC n’étant liée à aucune faute commise dans l’exercice de sa fonction au service de la Nation ivoirienne.

Fait à Abidjan, le 05 janvier 2015

Prosper KOTCHY Membre Conseil des Sages du PDCI-RDA Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA

connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment