09202018Headline:

Côte d’Ivoire: Félix Anoblé casse son lien avec le PDCI.

Farouche défenseur du Parti unifié, l’Honorable Félix Anoblé ne se sent plus en harmonie avec les idées du PDCI. Le député de San Pedro vient d’annoncer qu’il n’est plus militant du parti dirigé par Bédié.

Le paysage politique ivoirien est véritablement en train de se recomposer avec les récents mouvements observés çà et là. En effet, le Président Ouattara l’Amnistié Mme Simone Gbagbo et près de 800 détenus de la crise postélectorale. Sa grâce accordée comprend les ivoiriens en exile contre qui plus aucune poursuite judiciaire ne sera encgagée par l’Etat ivoiriene.

Mais c’est le retrait de Henri Konan Bédié et son parti du processus de mise en place du Parti unifié RHDP qui a atiré plus de regards vers la scène poliique ivoirienne. Ce n’est pas tout, le leader du parti qui assurrait “le service après vente” du transfert de Laurent Gbagbo à la CPI s’est aussi rapproché du Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo. Dans le même temps, il étudierait aussi une offre de soutien de la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020, autant faits qui montre qu’une grande partie de poker se joue présentement en Côte d’Ivoire.

Dans cette transhumance politique à l’ivoirienne, Félix Anoblé a clairement fait son choix. Pour le député de San Pedro, le salut de son parti, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ne se trouve qu’au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Parti unifié.

Mais étant donné qu’Henri Konan Bédié a décidé de retirer son parti de tout processus menant au Parti unifié, le parlementaire a opté pour l’adhésion à une nouvelle entité politique portée par le président Alassane Ouattara. Mieux, il a décidé de claquer la porte du PDCI-RDA, ainsi qu’il l’a déclaré lors d’une interview :

« Je considère que depuis le jour où le président Bédié a été choisi par le bureau politique pour conduire les négociations avec le RHDP, je me sentais RHDP et PDCI”, dit-il avant de rajouter : “Depuis que je suis allé signer pour la création du RHDP, que je suis membre fondateur du RHDP, à partir de l’instant où je savais que mon parti était retiré du processus de mise en place du RHDP, partant de ce fait, en signant pour un nouveau parti, je considérais que je venais de mettre fin à mon militantisme au PDCI-RDA. Je suis militant du RHDP. »

Notons qu’à l’instar de Kobenan Kouassi Adjoumani, fondateur du courant “Sur les traces d’Houphouët-Boigny”, et bien d’autres cadres du parti septuagénaire, Félix Anoblé a décidé de prendre fait et cause pour le RHDP unifié, même si cela doit lui coûter son militantisme au sein du PDCI.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment