02042023Headline:

Côte d’Ivoire/ FPI : Affi N’Guessan met en mission les structures spécialisées du district d’Abidjan

Pascal Affi semble maîtriser la situation actuelle au sein du FPI. Abandonné par Laurent Gbagbo le Président du Front Populaire ivoirien est loin de repousser chemin.

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, a rencontré, le mercredi 18 août, au siège du FPI sis aux 2 Plateaux-vallons, les membres des bureaux nationaux des structures spécialisées ( offpi, Jfpi, Cefpi, Curfp ), les secrétaires généraux des fédérations des structures spécialisées du district d’Abidjan (Offpi, Jfpi, Cefpi), les candidats aux élections législatives de mars 2021 ainsi que les secrétaires nationaux chargés de l’animation politique.
Au cours de cette rencontre, le président du Fpi a exhorté les différents responsables des structures spécialisées du district d’Abidjan et les candidats aux législatives de mars dernier à occuper le terrain. << Allez-y sur le terrain pour expliquer la situation au sein du parti, remobilisez et recrutez des militants. Il faut qu’on vous voit et qu’on vous entende pour qu’on sache que << l’enveloppe >> n’est pas vide >>, a recommandé le président aux responsables des structures spécialisées.
La crise au Fpi a atteint un point de non retour, depuis le lundi 9 août dernier, où le président Laurent Gbagbo s’est dévoilé en décidant d’aller créer son parti. << Laissons Affi avec l’enveloppe qu’il détient et nous, nous allons prendre la décision dès aujourd’hui de créer notre propre parti avec le même contenu >>, avait-il déclaré.
Réuni le samedi 14 août dernier, le comité central, présidé par le président Pascal Affi N’Guessan, a décidé que << le président Gbagbo ne fait plus partie du FPI >> et << recommande à la direction du parti de mener des missions d’explication à l’intention des militants…>>


Rappelons que le président Pascal Affi N’Guessan n’a jamais eu de suite favorable quand il a sollicité de rencontrer le président Laurent Gbagbo en vue de la résolution de la crise que traverse le parti. La rupture est donc consommée. Les deux camps se regardent désormais en chien de faïence et sont prêts à dégainer à tout moment.

Sapel MONE, FPI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles