05232017Headline:

Côte d’Ivoire: FPI -Bictogo Adama Attaque Affi,et les «Gbagbo ou rien »ce qu’il dit…

Bictogo

–Côte d’Ivoire: Attaques en règle de Bictogo Adama contre Affi, les «Gbagbo ou rien » et le FPI

Le Directeur de campagne chargé de la mobilisation et de l’animation du RHDP, le ministre  Bictogo Adama était face à la presse cet après-midi pour annoncer l’organisation du meeting des jeunes du RHDP prévu ce samedi à 16 heures à Yopougon et des méga-meetings d’ouverture et de clôture de la campagne référendaire des 22 et 27 octobre prochains.

Il s’est à l’occasion attaqué à Pascal Affi N’Guessan, aux «Gbagbo ou rien » et au FPI, lors de la séance des questions réponses.
Bictogo Adama a affirmé qu’en dépit du faible poids de l’opposition ivoirienne, le candidat malheureux à l’élection présidentielle d’octobre 2015 ne pèse absolument rien sur l’échiquier politique.
«Je pense que Affi a été lamentable en mobilisant 200 personnes, mais à la réalité, c’est ce qu’il vaut. Il ne vaut pas plus que ça, » a martelé Bictogo faisant allusion à la marche de protestation du samedi dernier initiée par Affi qui n’a pas drainé beaucoup de monde.
Le Directeur de campagne chargé de la mobilisation et de l’animation du RHDP, a également déclaré qu’il est pour le statut de l’opposition, mais pas que la politique soit le tremplin pour certains de se réaliser et de pouvoir donc tirer profit du mensonge qu’ils prolifèrent partout au peuple de Côte d’Ivoire.
Conscient du fait que le taux de participation au référendum ne pourra pas égaler celui réalisé lors de la présidentielle,Bictogo  Adama s’explique.
«Vous savez dans tous les pays du monde, le taux de participation au référendum n’a jamais égalé le taux de participation aux présidentielles. Pour la simple raison le référendum n’a pas de visage. C’est un projet républicain qui s’appuie sur les textes. Donc, c’est plus tôt une campagne thématique, c’est une élection thématique. »
Deux bulletins seront proposés aux électeurs le 30 octobre prochain à l’occasion du référendum. Malheureusement l’opposition ne semble pas être d’accord avec ce mode opératoire.
Bictogo Adama estime que ce n’est pas une règle d’utiliser un seul bulletin. Selon lui, deux bulletins ont été utilisés au Sénégal lors du référendum et trois bulletins en Mauritanie.
«Quand on a une méconnaissance des choses on s’adonne à beaucoup de mensonges, » a-t-il ajouté indexant le porte parole par intérim des «Gbagbo ou rien  ».
L’organisateur des meetings d’ouverture et de clôture de la campagne référendaire a soutenu que le problème du FPI est qu’il verse dans le mensonge permanent.
«J’écoutais ce matin, monsieur Boubacar Koné, mais leFPI  est un parti fasciste, parce qu’il est revenu encore sur la constitution de 2000 et a affirmé que la seule personne qui avait un problème sur cette constitution, c’est le Président Alassane Ouattara, »s’est-il justifié.
Convaincu que la Constitution de 2000 était personnalisée, il a indiqué que Boubacar Koné a montré la preuve que le  FPI sait que dans une démocratie réelle avec une constitution inclusive, qui redonne le pouvoir au peuple jamais, il ne peut pas diriger la Côte d’Ivoire.
«C’est un parti fasciste, alors que les ivoiriens sont constitués d’hommes modérés, d’hommes ouverts , » a insisté Bictogo.
Il a enfin annoncé que le slogan des meetings qu’il organise à Abidjan et à Bouaké est « J’aime mon pays la Côte d’Ivoire, je vote la nouvelle constitution » et qu’il sera dévoilé lors du meeting des jeunes du RHDP, le samedi à Yopougon, place Ficgayo.
Wassimagnon, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment