09262017Headline:

Côte d’Ivoire-FPI/ La fête de la liberté autorisée…malgré les menaces d’Affi N’Guessan

La fête de la liberté du Front populaire ivoirien (FPI), tendance Sangaré Aboudrahamane, prévue les vendredi 29 et samedi 30 avril prochains à Akouré s/p d’Alépé aura bel et bien lieu contrairement aux demandes d’annulation formulées par le président Pascal Affi N’guessan.

« Le préfet et le commandant de brigade d’Alépé ont donné le feu vert pour la célébration de la fête de la liberté dans le village d’Akouré sous-préfecture d’Alépé », indique une source proche du camp Sangaré Aboudrahamane, initiateur de cette fête. Des rencontres, ajoute-t-il, ont lieu entre les trois parties en vue de la sécurisation de ce rendez-vous annuel au Front populaire ivoirien (FPI).

Ce serait une gifle de plus pour Pascal Affi N’guessan, président contesté du FPI. Ce dernier a adressé des courriers au ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, au préfet d’Alépé, au sous-préfet d’Oglhwapo et au chef du village d’Akouré afin d’annuler cette activité arguant que les organisateurs n’ont aucune qualité pour organiser une fête de la liberté au nom du FPI.

« L’Etat de Côte d’Ivoire a autre chose à faire que de se mettre au service d’un gamin qui pleurniche dans la cour de la récréation parce qu’il a perdu son bonbon. D’autant qu’il n’y a aucun risque de trouble à l’ordre public. », indiquait un responsable dudit parti, proche de Sangaré Aboudrahamane.

Espérons qu’un coup de fil de dernière minute ne viendra pas d’Abidjan pour interdire la tenue de cette activité au risque de troubler la quiétude des pauvres villageois.

AvecImatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment