08172017Headline:

Côte d’Ivoire : FPI, le camp Sangaré qualifie le congrès d’Affi de mascarade politique

puplic affi

Le camp Aboudrahamane Sangaré du Front populaire ivoirien (Fpi) et adepte du « Gbagbo ou rien » qualifie le congrès organisé depuis jeudi par Pascal Affi N’Guessan de “mascarade” relève  d’un communiqué transmis.

La frange largement majoritaire du parti, dont nombre de ses cadres tels Assoa Adou, Dano Djédjé ou Oulaye, sont en prison, soutient que l’une des résolutions du 3è congrès extraordinaire tenu àMama le 30 avril dernier, lui a signifié qu’il ne devrait plus parler au nom du Fpi et cela lui aurait été notifié par courrier le 8 mai dernier.

« Au vu de ce qui précède, la mascarade de congrès organisée les 21 et 22 mai 2015, au Palais des Sports de Treichville, par M. AFFI N’GUESSAN, l’ex-président exclu, n’est pas à mettre au compte du FPI. Les décisions issues de cette mascarade n’engagent donc que M. AFFI N’GUESSAN en tant que personne physique désireuse d’accompagner M. Alassane Ouattara à l’élection présidentielle à venir. Les conclusions de cette parodie de congrès ne peuvent donc engager qu’une organisation politique autre que le Front Populaire Ivoirien », indique le secrétaire général par intérim Boubakar Koné, avant d’annoncer des actions légales.

« Le Front Populaire Ivoirien se réserve le droit d’engager, en temps utile, toute action légale nécessaire pour préserver son image et son intégrité. »

Pour rappel, et sur convocations des deux tiers (2/3) des Secrétaires Généraux de sections, s’appuyant sur l’article 32 des Statuts et sur l’article 7 du règlement intérieur du Parti, ont pris l’initiative de convoquer un Congrès extraordinaire qui s’est tenu le 30 avril 2015 à Mama.

Au cours de ce Congrès, et conformément à l’article 41 des statuts du Fpi, Laurent Gbagbo  a été élu à 99,64% par les Assemblées Fédérales organisées à cet effet, les 24 et 25 avril 2015.

PascalAffi N’Guessan désormais proche du pouvoir en place, a été investi candidat de son groupe à la prochaine présidentielle, présidentielle boycottée, à l’image de tout dialogue politique avec le pouvoir, par le courant “Gbagbo ou rien”.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment