12102018Headline:

Côte d’Ivoire-France: Jean-Marc Simon, l’ancien ambassadeur de France à Abidjan devenu conseiller d’Alassane Ouattara

Jean-Marc Simon, l’ancien ambassadeur de France à Abidjan devenu conseiller d’Alassane Ouattara, n’a pas pu participer à une émission sur TV5 Monde. La Société des journalistes dénonçait une « confusion des genres ». L’occasion de revenir sur les principaux acteurs du diplobusiness franco-ivoirien.

Invité de TV5 Monde, Jean-Marc Simon n’a finalement pas pu participer à l’émission Afrique presse « spéciale Côte d’Ivoire », diffusée le 9 juin. Selon nos sources, la Société des journalistes a dénoncé une « confusion des genres » et s’est opposée à sa venue. Fondateur du cabinet Eurafrique Stratégies, l’ancien ambassadeur de France conseille désormais Alassane Ouattara, dont il est très proche.

Reconvertis dans le privé, de nombreux ex-diplomates ou ex-hauts responsables politiques français utilisent leurs liens avec le pouvoir pour faire fructifier leurs affaires en Côte d’Ivoire. L’ancien ambassadeur Georges Serre, aujourd’hui conseiller Afrique de CMA CGM, travaille avec l’État ivoirien à la création d’un pavillon maritime national. Il est par ailleurs pressenti pour un poste d’administrateur au sein de la société privée Palmafrique, dont l’État est actionnaire.

Le grand ami Sarkozy
Grand ami du couple présidentiel, l’ex-président Nicolas Sarkozy gère directement les relations d’Abidjan avec le Qatar, où il a facilité début juin l’ouverture d’une ambassade de Côte d’Ivoire.

Bernard Kouchner, qui fut son ministre des Affaires étrangères, a introduit dans le pays le groupe BDK Financial Group, dont il est l’un des administrateurs (voir JA n° 2994), et a obtenu d’Alassane Ouattara un partenariat capitalistique avec la société publique La Poste de Côte d’Ivoire pour créer la Banque d’Abidjan, filiale de BDK.

Enfin, Claude Guéant, ex-ministre de l’Intérieur de Sarkozy, a facilité l’entrée à Abidjan du groupe chinois Citic Construction SA LDT, qui négocie des contrats pour des logements sociaux.

Laurent Bigot, qui fut sous-directeur chargé de l’Afrique de l’Ouest au Quai d’Orsay, a fondé le cabinet de conseil Gaskiya. Malgré un voyage à Abidjan au cours du premier quinquennat d’Alassane Ouattara, où il a été reçu par Amadou Gon Coulibaly, alors influent secrétaire général de la présidence, il n’a en revanche pas pu décrocher de contrat.

Avocat d’affaires au sein du cabinet August Debouzy, Bernard Cazeneuve, l’ex-ministre de l’Intérieur de François Hollande, prospecte lui aussi à Abidjan, où il s’est rendu le 6 mai.

 

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment