06212024Headline:

Côte d’Ivoire : François Lougah immortalisé à travers un festival

François Lougah est décédé en 1997, mais l’artiste sera immortalisé à travers un festival en son honneur dénommé Festival François Lougah du Lôh-Djiboua. Cet événement culturel va se dérouler du 12 au 14 juillet prochain au rond-point de Lakota.
Un festival en hommage à François Lougah lancé
Le chanteur ivoirien, François Lougah a marqué de son empreinte dans les années 1980 la musique ivoirienne avec ses tubes comme ‘’Pécoussa’’, ‘’Toiyi’’, ‘’Kouglizia’’ et bien d’autres. S’il était encore vivant, il aurait eu 82 ans puisqu’il a vu le jour en 1942 dans sa ville natale de Lakota. Malheureusement, l’artiste a été arraché à l’affection des siens et de la grande famille des artistes-chanteurs ivoiriens le 22 décembre 1997.

Mais, 27 ans après la disparition de celui qu’on appelait ‘’le Papa National’’, va être ressuscité à travers un festival unique pour lui rendre hommage au rond-point de la ville de Lakota où il a été enterré et un monument à son effigie a été érigé. C’est l’initiative d’un artiste originaire de Lakota en la personne de Josué Chance Diamant Loba connu sous le nom de Loba Jah, qui a tellement aimé le défunt chanteur et apprécié ses oeuvres discographiques avec ses amis regroupés au sein de la Couronne des arts et l’esprit du Lôh-Djiboua, qui lance du 12 au 14 juillet prochain la 1ère édition du Festival François Lougah du Lôh-Djiboua.
Ainsi, les grands axes de ce grand événement en la mémoire de l’icône de la musique ivoirienne ont été donnés au cours d’une conférence de presse le samedi 25 mai dans un espace culturel dans la commune de Yopougon. Selon le commissaire général dudit festival, c’est d’abord de rendre hommage à François Lougah, mais également à introduire son œuvre et son histoire à la nouvelle génération. ‘’Il est grand temps de présenter à ceux qui ne le connaissent pas encore la personne qu’était François Lougah. Cette commémoration offrira l’opportunité d’explorer en profondeur la vie passionnante de l’artiste et de revivre les moments les plus marquants de sa carrière’’, explique-t-il.

Par ailleurs, durant les trois jours que va durer le festival, les populations de Lakota et les villes environnantes auront le privilège de participer à des danses traditionnelles, contes, expositions, jeux et concours, conférences et témoignages sur la vie de François Lougah. Il y aura par exemple, Diabo Steck, John Kyffyz, David Tayorault, Bailly Spinto… Sans oublier une opération de coup de balai et des concerts avec des artistes locaux du Lôh-Djiboua et des artistes de renom comme Alain Djiz, Godé Sandy (ex-membre du groupe Sakoloh), etc.

What Next?

Recent Articles