09232017Headline:

Côte-d’Ivoire: Fusillade en plein centre-ville entre commando armé de kalachnikovs et policiers à Issia

Une attaque à main armée, menée en plein centre-ville de la commune d’Issia, a donné lieu à une fusillade nourrie entre ses auteurs et les agents des forces de l’ordre.

Une fusillade dont l’issue n’a pas du tout été heureuse pour l’un des gangsters. En effet, nos sources expliquent que le jeudi 31 août 2017, il est environ 8h, quand un commando composé de trois individus, armés de kalachnikovs, investit la zone commerciale de la ville. En ces lieux, la cible des bandits est un magasin de vente de marchandises diverses, appartenant à un ressortissant libanais, répondant aux initiales H.Y. Ce dernier, ils le maîtrisent à l’aide de leurs armes à feu. Ses employés connaissent la même infortune. Après quoi, ils lui arrachent sa recette de deux jours évaluée à la somme de près neuf millions de F Cfa.

Mais alors que les criminels sont en pleine opération, l’information de leur assaut parvient au chef de service du commissariat de police. Ce dernier mandate alors très rapidement le capitaine Sanogo. Celui-ci monte une équipe qui, sans perdre de temps, se déploie sur les lieux de l’attaque, aux fins d’intervenir. Mais à peine les policiers débarquent-ils sur place, qu’ils sont accueillis par des tirs libérés en leur direction. Les flics qui ne sont pas surpris, battent tout de même en retraite. Ils n’entendent pas du tout se laisser ainsi canarder, comme de vulgaires fennecs. Mais ce n’est qu’un repli stratégique, pour tromper la vigilance du gang.

Aussitôt après donc, les agents des forces de l’ordre ressurgissent et engagent la réplique. Il s’ensuit une fusillade entre les policiers et la bande armée. C’est la débandade dans le secteur. Les personnes innocentes à cet affrontement, se mettent à l’abri pour éviter de prendre une balle perdue. Prenant peu après, la pleine mesure du danger auquel ils sont exposés, avec le déluge de feu des agents des forces de l’ordre qui s’abat sur eux, les gangsters qui croyaient à l’instant avoir le contrôle de la situation, sont contraints de lâcher du lest. Mis en déroute, les trois gangsters choisissent, de prendre la fuite. Mais les hommes en tenue ne lâchent pas prise.

Au contraire, ils engagent la course-poursuite. Et, au terme de cette chasse à l’homme, ils mettent la main sur l’un des fuyards. Ce dernier, un gaillard d’une trentaine d’années et répondant au nom Hamed Koulibaly, est présenté comme le chef du gang. Dans le sachet trouvé sur lui, sont conservés les sous arrachés au Libanais. Des sous d’un montant exact de 8 585 000 F Cfa. Le chef du commando est conduit dans les locaux de la police. Des enquêtes sont immédiatement mises en route, pour épingler ses acolytes encore en cavale. Notons que la totalité de l’argent retrouvé sur le bandit a été restituée à la victime.

Juline LENOIR (Correspondant)

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment