09212019Headline:

Côte d’Ivoire: « Gbagbo et moi, ils nous ont mis sous terre mais nous avons germé », Charles Blé Goudé

Charles Blé Goudé a été élu à la tête du Cojep ; un mouvement qu’il entend transformer en parti politique. Samedi lors du congrès qui l’a porté au faîte du mouvement, Blé Goudé ne s’est pas, encore une fois, empêché de rendre hommage à son « père » Laurent Gbagbo.

Charles Blé Goudé ne rate jamais une seule occasion de jeter des fleurs à son mentor, l’ancien président de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo. A l’occasion du congrès samedi, de son mouvement, le Cojep, il a encore une fois abordé ses relations avec Gbagbo. « Ce qui nous lie le président Gbagbo et moi, c’est une cause noble qui engage la vie de milliers d’Ivoiriens. Et quelle que soit la longueur des oreilles, elles ne dépasseront jamais la tête. La tête, c’est Laurent Gbagbo et jamais je ne me comparerai à Gbagbo parce que c’est mon père, c’est mon maître. J’ai fait cinq ans en prison avec lui, nous nous sommes parlé beaucoup, il m’a enseigné », a déclaré Charles Blé Goudé.

Etant donné que l’ancien général de la rue a décidé de faire du Cojep un grand parti de Côte d’Ivoire, il a toutefois tenu à mettre certaines choses au clair en ce qui concerne son avenir politique et surtout en ce qui concerne l’héritage politique de Gbagbo. « Quand quelqu’un est en vie que tu parles de son héritage, c’est que tu souhaites sa mort », a-t-il souligné avant d’ajouter : « Je ne serai pas de ceux qui parlent de l’héritage de Gbagbo pendant qu’il est encore en vie ». Blé Goudé a également martelé que « Gbagbo et moi, ils nous ont mis sous terre, ils ont dit que c’en était fini, mais nous avons germé. Nous avons germé pour que tous les Ivoiriens profitent (des fruits). Au moment où personne ne croyait Dieu nous a libérés et ce que Dieu a commencé, il va le terminer ».

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment