12052016Headline:

Côte d’Ivoire-Grève ou pas, Ouattara veut une grande fête

ado

Ouattara rencontre Bédié

A quelques jours de son investiture en tant que candidat du RHDP à la présidentielle de 2015, Alassane Ouattara a échangé hier, avec Henri Konan Bédié, son principal allié. C’est ce qu’indique Le Mandat. « Investiture du candidat du RHDP : Ouattara dit merci à Bédié », titre en manchette le journal. « Je suis venu remercier mon ainé, le président Henri Konan Bédié, pour le saluer et faire un tour d’horizon de l’actualité politique et économique. Je suis venu surtout, lui dire merci pour l’Appel de Daoukro qui a permis au RHDP d’avoir une candidature unique à la prochaine élection présidentielle et qui est une décision importante pour le pays », a déclaré le président ivoirien selon le journal. Au cours de cette rencontre, les deux personnalités ont également abordé la question de la cérémonie d’investiture du candidat Ouattara prévue le 25 avril prochain, fait savoir Soir Info. « Nous aurons une très grande fête. Nous vous attendons tous », a déclaré Alassane Ouattara au terme de sa rencontre avec son allié.

Notre Voie, pour sa part, se montre moins optimiste sur l’issue de cette cérémonie. Le journal proche de l’opposition se penche notamment sur le cas de Guillaume Soro. « Convention d’investiture de Ouattara, samedi : le cas Soro pose problème », affiche le journal à sa Une. Le quotidien qui fait état de « rivalités » internes pour le contrôle du parti au pouvoir indique que, « selon des sources proches du Comité d’organisation de la cérémonie de samedi, le chef du Parlement serait à la manœuvre pour convoyer le maximum de militants pour se faire applaudir. Histoire de monter qu’il est le choix de la base du parti ».

L’école, casse-tête pour le régime

Cette ambiance festive au sein du pouvoir d’Abidjan semble quelque peu contrariée par les remous dans l’enseignement public. Soir Info qui accorde une place en manchette à ces grèves fait savoir que plusieurs enseignants mécontents ont été mis aux arrêts. « Quatre enseignants du Mouvement des Syndicats de l’enseignement technique et assimilés de Côte d’Ivoire, initiateur de la grève de 72 heures qui a démarré, le mercredi 22 avril 2015 ont été arrêtés par les forces de l’ordre », informe le quotidien. Pour sa part, Le Temps qui estime à sa Une que « l’Ecole est totalement paralysée », critique les méthodes du gouvernement que le journal accuse de « jeter l’huile sur le feu » à travers ces arrestations.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment