09212019Headline:

Côte d’Ivoire: Guillaume Soro à l’école d’Henri Konan Bédié à Daoukro.

La rencontre tant attendue entre Henri Konan Bédié et Guillaume Soro s’est finalement tenue, ce lundi 17 décembre, à Daoukro. Le président du PDCI a profité de ce tête-à-tête avec son filleul pour saluer son courage durant les années de la rébellion.

Le « père » et le « fils » se sont finalement rencontrés, ce lundi, dans une ambiance cordiale et chaleureuse. A la tête d’une forte délégation, Guillaume Soro a en effet rendu visite à Henri Konan Bédié dans son fief de Daoukro. Après un séjour en France, où il a fraîchement décroché un MBA en Finances, et un détour chez le Président Dénis Sassou N’Guesso, le Président de l’Assemblée nationale ivoirienne s’est rendu auprès de son « parrain » pour partager avec lui « une vision commune de la Côte d’Ivoire ».

Le chef du Parlement s’est également voulu reconnaissant du président du PDCI qui constitue, à l’en croire, un sage dont « l’expérience d’homme d’Etat, son amour et son affection envers ses concitoyens » sont un modèle pour la jeune génération qui aspire à diriger.

En retour, le « Sphinx de Daoukro » n’a pas tari d’éloges à l’égard de l’ancien patron des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion). Poursuivant, le président du parti septuagénaire a lancé à l’égard de son hôte : « Guillaume Soro, mon fils est quelqu’un de brave et de courageux. Il n’a jamais été soldat mais à la tête d’une armée, il a combattu et gagné la guerre. »

Pour rappel, Henri Konan Bédié a pris ses distances avec Alassane Ouattara ces derniers temps. Soro Kigbafori Guillaume, vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo, entretient également des relations tumultueuses avec ses camarades de la rue Lepic. Une coalition politique en vue de la Présidentielle de 2020 n’est donc pas à exclure entre Bédié et Soro, y compris le FPI à qui le président du PDCI ne cesse de faire un appel de pieds.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment