08082020Headline:

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro brandit de nouvelles menaces contre Ouattara

Le feuilleton du retour manqué de Guillaume Soro sur la terre de ses aïeux sous la menace d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice ivoirienne n’est pas près de finir. Un nouvel épisode vient de se pointer : Soro veut prendre sa revanche. Avec ses avocats français, il ne laisse que deux options au président Ouattara.

Soit Ouattara obtempère en levant le mandat d’arrêt contre le président du mouvement GSP (Générations et peuples solidaires), soit il sera à son tour poursuivi. C’est du moins la conclusion d’un courrier officiel en date du samedi 11 janvier 2020, adressé au président de la République Alassane Ouattara par les avocats français, Me Charles Consigny et Me Robin Binsard de Guillaume Soro.

Guillaume Soro voudrait ainsi passer à l’offensive face à ce qui est qualifié de « grave violation des droits fondamentaux » de sa personne et mettre un terme enfin au « harcèlement judiciaire » engagé contre lui depuis le 23 décembre 2019.

A travers la note, les conseils de l’ancien patron de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont souhaité attirer l’attention de M. Ouattara « sur une série de violations des droits et libertés dont M. Guillaume Soro et son entourage font l’objet ».

Selon les Me Charles Consigny et Robin Binsard, les poursuites engagées contre leur client se situent dans « un contexte de violation grave, manifeste et insoutenable des droits et libertés fondamentaux, en particulier des droits à la liberté d’opinion, d’expression, de réunion ainsi que le droit d’exercer librement une activité politique ».

Ils ont par ailleurs  invité le premier magistrat ivoirien à faire cesser dans l’immédiat, toutes les actions engagées contre Soro. Au cas où, le chef de l’Etat ivoirien ne fléchirait pas à ces ordres, les conseils de l’ancien chef rebelle pourront le poursuivre devant les juridictions internationales. « Nous avons reçu mandat d’engager toutes les voies de droits adéquates, devant les juridictions internationales », ont-ils assuré.

Les exactions entre Guillaume Soro et son ex-mentor ont débuté depuis qu’il a annoncé début 2019, sa candidature à la présidentielle de 2020.

afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles