04242017Headline:

Côte d’Ivoire – Hommages au president Ouattara /Et ça recommence après les dépenses des mutineries-A savoir..

Après Korhogo et en attendant Bouaké et bien d’autres localités du pays, le palais de la culture de Treichville accueille ce samedi dans la matinée, une cérémonie des femmes du Rhdp qui vont « magnifier » le chef de l’Etat. Pour utiliser l’expression de Touré Aya Virginie et de Salimata Porquet qui étaient toutes les deux sur le Plateau des annonces de RTI 1 pour parler de l’évènement.

Rendre hommage au président Alassane Ouattara pour ses œuvres à la tête de la Côte d’Ivoire. Il y en a même qui disent qu’il mérite un tel hommage pour être le bâtisseur infatigable de la Côte d’Ivoire moderne. De quoi retourner Félix Houphouët-Boigny dans sa tombe, lui qui, chez ces propagandistes, vient désormais en seconde position dans l’œuvre de construction de la Côte d’Ivoire. Mais là n’est pas vraiment le débat.

Les questions qui se posent, c’est pourquoi des hommages éclatés à Alassane Ouattara au moment où un débat sur l’alternance en 2020 fait rage au sein des alliés au pouvoir ? En est-il demandeur ? Pourquoi et pour quel objectif ?

Nos africanités, ces nègreries, dirait Venance Konan ont souvent pignon sur rue chaque fois que l’on veut étouffer des débats essentiels en faveur du culte de la personnalité. C’est une belle trouvaille pour passer le message que l’idole au pouvoir est irremplaçable et qu’il serait l’être providentiel sans qui le chaos règnerait. Il en était ainsi sous tous les régimes qui se sont succédé en Côte d’Ivoire. Le monde évolue, les générations se remplacent mais les mauvaises pratiques restent de rigueur.

En quoi un hommage au chef de l’Etat, fut-il Alassane Ouattara est-il urgent pour que l’on mobilise des millions de FCFA alors que les besoins dans plusieurs secteurs socioéconomiques restent préoccupants. Ouattara est-il arrivé au pouvoir pour faire autre chose que de bâtir pour le bonheur de ses concitoyens ? Combien de cérémonies de ce genre ont été organisées pour Obama pendant ses deux mandats aux Etats-Unis ?

Assurément, il y a un objectif politique caché derrière ces célébrations qui n’en valent pas vraiment la peine. On me demandera où est mon problème. Et je répondrai que je n’ai aucun problème ni avec les organisateurs d’une telle cérémonie ni avec celui qu’on célèbre. Seulement qu’on pouvait revisiter l’ordre des priorités et regarder en face les vrais problèmes du pays pour lesquels le président du parlement Guillaume Soro a appelé, l’autrefois, à des « actes concrets ». A moins que le problème de Ouattara soit à présent celui de sa popularité.

SD à Abidjan

Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment