12112017Headline:

Côte d’Ivoire – Investiture de Ouattara /Voici Pourquoi Hollande n’a pas envoyé de délégation

ouatara investi

L’absence d’une délégation  venue tout droit de l’Elysée  à la cérémonie de prestation de serment  d’Alassane Ouattara le mardi 03 novembre  dévoile   la tiédeur des relations  entre Abidjan et Paris.

Même  si l’Ambassadeur  de France en Côte d’Ivoire était bien présent  à la cérémonie  de prestation de serment  d’Alassane Ouattara le 03 novembre  dernier,   tout le monde continue de s’interroger  sur le fait que  le président Français  François   Hollande  n’a  pas jugé utile  d’envoyer  une délégation de l’Elysée , comme l’a fait  son homologue   Américain  Bakack Obama qui a dépêché  d’urgence  deux émissaires   , malgré la présence  de l’Ambassadeur  des Usa  ?  Comment expliqué  aussi le a fait qu’après sa réélection  les Usa par l’entremise de son Ambassadeur en poste à Abidjan soit les premiers à féliciter le Chef d’Etat Ivoirien, et que la France qui est la métropole, le fasse un peu plus tard ?  La réponse à toutes  ces  questions   est désormais  connue. Selon nos  sources d’informations,  ce serait  la consécration  des relations lézardées  entre Ouattara et Hollande.   En tout cas, selon certaines  informations en notre possession  ce n’est pas par hasard que François Hollande aurait agi ainsi. C’est tout simplement les signes des relations glaciales entre  Paris et Abidjan.
En effet, le président François Hollande apprécierait mal que le président Alassane Ouattara  soit allé aux élections  sans avoir   réglé   les problèmes cruciaux  des graves violations des droits de l’homme récurrentes  dans son pays et la question de réconciliation nationale. Sujets sur lesquels  le président Ivoirien a été pourtant maintes fois interpellé  par  Hollande et par bien   d’organisations des droits de l’homme, bien  avant les élections. Pourtant  Ouattara  qui avait  donné toutes les garanties et assurances   à son Homologue Français de réussir ces questions bien avant la tenue des élections,    a  finalement

Fermé les yeux  sur tous ces sujets et n’a eu  d’yeux  que pour sa réélection.   Les conclusions de la Commission dialogue vérité et
Réconciliation   qui devraient  permettre  de faire le diagnostic du mal qui ronge le pays sont malheureusement  restées dans les tiroirs du palais présidentiel. La Côte d’Ivoire  est allée aux  élections avec des centaines  de prisonniers politiques  qui croupissent sans jugement en prison.   Laissant ainsi encore  la porte grandement  ouverte à une crise latente qui pourrait à nouveau survenir  si l’on n’y prend garde , alors  qu’après la crise post électorale  de 2010 qui avait fait 3000 morts selon les chiffres officiels,  le pays devrait  en principe  définitivement  refermer cette triste page et voir ses fils et les filles entièrement réconciliés.  C’est ce qui expliquerait  qu’après la réélection  d’Alassane Ouattara  François  Hollande  à  une fois de plus fait injonction au président Ivoirien de passer très  rapidement ‘’ au volet réconciliation ‘’.  Et même les deux envoyés d’Obama avaient lors d’un point de presse tenu le 03 novembre dernier juste après  la cérémonie de prestation de serment de Ouattara , lui avait demandé  de ‘’ régler les questions de la réconciliation nationale et des graves violations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire ‘’ . En réponse à l’injonction de  François  Hollande sur le sujet  de la réconciliation nationale, Ouattara avait répliqué en déclarant que ‘’ la réconciliation se fera seule ‘’, car  estimant   ‘’  qu’il avait avec lui 84%  des ivoiriens’’. Ce sont des contrevérités.  Parce que  ce taux de 84 % obtenu à cette  élection ne reflète pas du tout  la réalité.  Car tout le monde sait que  l’opposition significative  avait  appelé ses militants à  boycotter les élections, on a na vu  ensuite le désert électoral qui s’en est suivi.  Ouattara ne peut donc pas affirmer que 84 % de la population ivoirienne sont déjà réconciliées,  et même si c’était le cas que faire des 15 %  des ivoiriens.   Ne sont t-ils  pas aussi  concernés par cette réconciliation nationale ? Violente question.

Albert Zaté correspondant permanent à Abidjan Eventnewstv France

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment