12142018Headline:

Côte d’Ivoire: Jeannot Ahoussou – Kouadio veut réconcilier PDCI et RHDP ?

Le vent de la division s’est emparé de la coalition au pouvoir depuis un certain temps. Mais Jeannot Ahoussou – Kouadio a décidé d’oeuvrer pour ramener le PDCI-RDA et le RHDP unifié à la table de discussion.
Les élections municipales et régionales prévues pour se tenir le 13 octobre prochain laissent entrevoir clairement les profondes dissensions au sein de la majorité présidentielle. Le président Henri Konan Bédié qui insiste pour une alternance en 2020 en faveur du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a décidé de retirer son parti de tout processus de mise en place du Parti unifié. Quant au Président Alassane Ouattara, il indique clairement que tout le monde peut se porter candidat, et seul le meilleur sera retenu. Cette position est d’ailleurs soutenue par les cadres du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel).

Ainsi, ce dialogue de sourds entre les deux locomotives de la coalition au pouvoir est visiblement en train de faire tanguer l’alliance, au point de compromettre une conservation du pouvoir à la présidentielle de 2020. La sortie de prison et la montée en puissance de Simone Gbagbo, ayant entrainé une recomposition du paysage politique ivoirien, attestent d’une incertitude sur le prochain locataire du palais d’Abidjan.

Cependant, Jeannot Ahoussou-Kouadio qui voit le danger à l’horizon s’est lancé dans une initiative de rapprochement des deux entités politiques. Lors d’une journée d’hommage à Raymond Yapi N’Dohi, Maire de Koumassi, l’ancien Premier ministre du Président Ouattara a indiqué : « Je respecte les positions de certains de mes frères de mon parti et des autres partis qui appelle incessamment à une séparation de 13 ans de mariage,séparation sans préavis, je dis non, regardons ce que nous pouvons encore reprendre. »

Poursuivant, il interpelle directement les deux leaders actuellement opposés : « Le président Henri Konan Bédié (leader du Pdci) et Alassane Ouattara, issus de la même école politique, celle de Félix Houphouët-Boigny, l’école des bâtisseurs des Nations, ne peuvent en aucune manière écrire l’histoire à l’envers ». Voilà pourquoi il préconise le dialogue pour aplanir les divergences : « J’appelle à l’ouverture d’un dialogue franc entre tous les partis membres du Rhdp, un dialogue sincère : oui, rien n’est impossible. »

Cet appel du président du Sénat sera-t-il entendu pour que le calme revienne au sein de coalition au pouvoir ?

Bien malin qui pourra le dire dans la mesure où le PDCI et le RHDP unifié s’affrontent lors des élections locales prochaines avec des listes séparées. Pour éviter d’atteindre le point du non retour, ce haut cadre du PDCI conseille aux différents partis de faire leurs « autocritiques pour ne pas tomber dans le manichéisme des extrêmes ».

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment