10162021Headline:

Côte d’Ivoire : Justin Koua mal en point, les dernières nouvelles

Une figure de l’opposition ivoirienne se trouve à une étape critique de sa vie politique. Incarcéré lors des récents événements en Côte d’Ivoire, Justin Koua, jeune cadre du FPI est très mal en point. La nouvelle vient de paraître des les journaux.

“Camarade d’ici et d’ailleurs,
Je viens d’accompagner le camarade Justin Koua,le Ché à l’hôpital pour ses soins.
Il est très affaibli, très amaigri,il semble mal en point, dû sûrement aux diverses formes de tortures qu’il a subies lors de sa détention carcérale.
Il me charge de vous traduire toute sa gratitude pour l’assistance que vous lui aviez apportée,en prière comme en vivre,lors de son séjour carcéral.
Il le fera lui -même ,de vive voix ,quand sa santé le lui permettra.
Pour l’heure ,il est dans l’obligation de suivre avec rigueur les consignes de ses médecins traitants.
Pour ce faire il se privera des apparitions publiques pour se consacrer sérieusement à ses soins, car, visiblement, il en a besoin.
Pour rappel,le camarade KOUA JUSTIN ,de 2011 à 2021 a été arrêté cinq ( 5 ) fois et incarcéré trois (3) fois dans différentes prisons :
*2013: Arrêté au siège du FPI ,en pleine Opération “Éveil des consciences”,il sera conduit successivement en ces lieux ci-dessous :
– Service des renseignements Généraux
– DST
-MACA
*2014: Arrêté devant la cathédrale d’Abidjan, s’opposant à la déportation de Charles Blé GOUDE à la Haye. Il fut gardé des jours à la préfecture de police d’Abidjan.
*2015: Arrêté à son bureau à Bondoukou, après le congrès du FPI à MAMA ,il fut trimbalé comme suit :
-Prefecture de police de Bondoukou
-Prefecture de police d’Abidjan
-DST
-Camp Pénal de Bouaké
-Prison de Dimbokro
-MACA
*2018: Arrêté en pleine rue alors qu’il se rendait chez le Président SANGARÉ pour une séance de travail, il fut gardé quelques jours à la Préfecture de police d’Abidjan.
2020: Arrêté à son bureau, au service de l’État, il fut traîné comme suit :
-Commissariat de police de Korhogo
-Prison civile de Korhogo
-Prison civile de Boundiali
-Camp Pénal de Bouaké
De toutes ces incarcérations , celle de 2020 semble avoir été là plus pénible pour lui , tellement la volonté de le livrer à la mort a été manifeste chez ses bourreaux.
Il fut tenu en isolement pendant 365 jours fermes, alors qu’il portait les séquelles de son récent accident du 15 décembre 2019 .
Personnellement, je vous demande à tous de demeurer en prière pour le camarade.
Dieu, le Médecin par Excellence, le rétablisse !!!”

Comments

comments

What Next?

Related Articles