07242017Headline:

Côte d’Ivoire-KKB «la bataille entre le PDCI-RDA et le RDR aura lieu» avant les échéances de 2020

L’invité spécial de la première rencontre d’échanges du Réseau dynamique du PDCI-RDA   qui a eu lieu dans la soirée de ce vendredi à Abidjan était le candidat malheureux à l’élection présidentielle d’octobre 2015, le Député Kouadio Konan Bertin alias KKB.

Il s’est prononcé sur le thème «Le PDCI-RDA  et les batailles électorales de 2020   » et a également fait un tour d’horizon de l’actualité national.

KKB a déclaré aux membres du Réseau ayant effectué massivement le déplacement pour l’écouter que 2020   sera un moment de vérité.
Il a annoncé que la bataille   entre lePDCI-RDA   et le RDA aura lieu avant 2020, même si la date est repoussée à cause des déclarations de certains cadres du parti présidé par Alassane Ouattara.
Il a pris l’exemple de Bacongo qui a déclaré dans la presse que son parti est chargé d’histoire. Selon KKB, ce parti n’est pas chargé d’histoire que le PDCI qui a tout donné au peuple de Côte d’Ivoire.
Farouche opposant de l’appel de Daoukro, Kouadio Konan Bertin a reconnu que le Président, Henri Konan Bédié a fait beaucoup de sacrifice et que la balle est désormais dans le camp des cadres.
«Si le PDCI-RDA   doit revenir au pouvoir, c’est l’affaire de nous les cadres. Notre pays va mal avec la décadence qu’il connait. Les jeunes duPDCI-RDA Search PDCI-RDA ont peur de se battre, » a précisé le député.
Pour le retour de son parti au pouvoir, il estime que la première mission des cadres sera d’inciter les ivoiriens à s’enrôler massivement avant leséchéances Search échéances électorales.
Kouadio Konan Bertin a invité les cadres au travail afin de redonner au PDCI-RDA, cette belle machine électorale et la force.
«Nous sommes condamnés à travailler à ramener la cohésion au sein du PDCI-RDA. Si nous sommes nombreux à travailler, il reste deux ans de quoi avez-vous peur. N’ayez pas peur, » a insisté l’Honorable.
Face à l’actualité politique du pays, KKB   a lancé qu’il a prévenu, les uns et les autres sur ce qui arrive.
«Ca commence déjà. Apprenons à préparer nous-mêmes notre repas pour le manger sans crainte d’indigestion. Le RDR en chassant nos cadres rend service à notre parti. Je suis heureux de voir que ces évènements arrivent, » s’est justifié le député.
Le candidat malheureux à l’élection présidentielle a indiqué que le RDR et son parti ne son plus sur la même longueur d’onde et a demandé aux cadres de son parti d’ouvrir les yeux.
Kouadio Konan Bertin a évoqué le sujet relatif à son retour au sein de sa formation politique qu’il avait abandonné à la suite de l’appel de Daoukro.
«J’ai décidé de venir faire la paix avec mon père Bédié. Quelque soit ce qui va arriver, je ne serai pas loin de mon père le voir malmener. Je ne peux pas voir s’attaquer à Bédié et l’humilier, » a-t-il soutenu.
Monsieur Kouadio a fait son mea-culpa devant les membres du Réseau en annonçant qu’il ne cherchera pas avoir raison sur son père Bédié.
Il a enfin conclu qu’il attend le retour de Bédié en ce moment en France pour lui présenter ses excuses.
La question de la création du parti unifié a été évoquée par l’invité du Réseau. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2015 a été clair sur ce sujet.
Pour lui, le RHDP c’est vrai, le PDCI-RDA   d’abord en indiquant par ailleurs que quand le Président Bédié dit quelque chose, il le fait, il pense que tout le monde est comme lui.
Wassimagnon, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment