10222018Headline:

Côte d’Ivoire: Koua Justin (EDS) et la JPDCI s’unissent contre Ouattara ?

Le rapprochement entre le PDCI et EDS ne cesse de formaliser au fil des jours. Les jeunesses des deux formations politiques ont décidé de s’unir pour mieux faire pression sur le pouvoir d’Abidjan.

La reconstitution du paysage politique ivoirien se matérialise au fil des jours. En témoigne la rencontre entre la Jeunesse de “Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté” (JEDS), conduite par Koua Justin, la JPDCI-Rurale dirigée par YAO Innocent et la JPDCI-Urbaine représentée par Dr Anaman Yabo Narcisse.

Au cours de cette séance de travail qui s’est tenue, ce jeudi 30 août à la Maison de la presse au Plateau, ces leaders de jeunesses proches de l’opposition ont décidé de mener des actions conjointes pour défendre un certain nombre d’intérêts, entre autres la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), la libération des prisonniers militaires, le retour sécurisé des exilés, la fin de la pression exercée par les autorités ivoiriennes sur les cadres du PDCI-RDA.

Cette séance de travail, présidée par Justin Koua, a été sanctionnée par un communiqué.

Communiqué final de la rencontre JEDS – JPDCI
Ce jour, Jeudi 30 Août 2018 à 11h00, à la Maison de la presse sise à Abidjan-Plateau, les délégations de la Jeunesse de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (Jeunesse-EDS) et les Jeunesses du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (JPDCI) ont eu une séance de travail.

Les délégations étaient conduites respectivement par KOUA Justin, Président de la Jeunesse-EDS, YAO Innocent Président de la JPDCI-Rurale et Docteur ANAMAN YABO NARCISSE représentant KOUASSI Valentin, Président de la JPDCI-Urbaine.

1- Ces organisations de Jeunesse ont examiné les questions suivantes :

1-1 La réforme de la Commission électorale indépendante avant les élections locales du 13 octobre 2018 ;

1-2 La libération des prisonniers militaires et le retour sécurisé des exilés ;

1-3 La transformation de l’ordonnance d’amnistie en une loi d’amnistie ;

1-4 Le martyr que subissent les cadres non alignés au Parti unifié dans l’administration publique et parapublique.

2- Au cours de cette rencontre, les débats se sont déroulés dans une ambiance conviviale. Ils ont été dirigés par le Président de la Jeunesse-EDS, KOUA Justin.

Après avoir présenté ses civilités, le Président de séance a situé le cadre de cette rencontre en justifiant le choix des différents sujets. A sa suite, le Président de la JPDCI-Rurale, YAO Innocent, chef de délégation de la JPDCI et le Président de la JPDCI-Urbaine, KOUASSI Valentin, représenté par Docteur ANAMAN YABO NARCISSE, après s’être réjoui de la tenue de cette rencontre, ont exprimé leur vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même.

En accord sur la question de la réconciliation nationale et les points débattus, ces organisations de jeunesse ont manifesté leur volonté commune de mener conjointement des actions démocratiques.

A cet effet, elles ont arrêté le principe de la tenue d’une conférence de presse conjointe, le Mercredi 5 septembre 2018. Cette conférence de presse énoncera le contenu des actions démocratiques qui seront organisées par la Jeunesse-EDS, la JPDCI-Rurale et la JPDCI-Urbaine

Fait à Abidjan, le Jeudi 30 Août 2018

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment