01222017Headline:

Côte d’Ivoire: La candidature d’Affi jugée « inacceptable » par les Pro-Gbagbo (Sangaré)

affi,sangare

La candidature du président reconnu par la pouvoir du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N’Guessan à l’élection présidentielle d’octobre, est « inacceptable », selon un camp conduit par l’un des cadres du parti, Aboudramane Sangaré, dans une note dimanche.

La candidature de M. N’Guessan, « qui continue de se présenter comme militant du FPI », est « une forfaiture permanente et inacceptable » sur laquelle « les instances du parti » auront à se prononcer, a relevé le camp Sangaré tout en rappelant que ce dernier est « exclu » depuis le Congrès extraordinaire du 30 avril.

Evoquant les propos de Affi N’Guessan, reconnu par le gouvernement ivoirien comme président du Fpi, qui a déclaré samedi être candidat à la présidentielle pour « honorer la mémoire » de Laurent Gbagbo, les « frondeurs » ont rappelé que l’ex-président, détenu à La Haye depuis 2011, est « bel et bien vivant ».

« Rien n’autorise Affi N’Guessan à déclarer le président Gbagbo mort et enterré, ni à se donner le luxe macabre #d’honorer sa mémoire# par une pitoyable candidature », stipule la note signée du porte-parole par interim, Boubacar Koné qui qualifie ces dires d’une « répugnante gravité ».

Le Front populaire ivoirien est en proie depuis près d’un an à une crise interne qui a vu la formation de deux camps, celui de Affi N’Guessan et celui de Aboudramane Sangaré dont les membres sont aussi appelés « frondeurs ».

Lors d’un Congrès extrordinaire qui s’est tenu le 30 avril à Mama, le village natal du fondateur du parti, Laurent Gbgbo, les frondeurs ont désigné l’ex-chef d’Etat comme président et « exclu » Affi N’Guessan du parti, accusé de collaborer avec le pouvoir.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment