10172018Headline:

Côte d’Ivoire: La CEI annonce une mesure de sécurisation préventive des élections.

La commission électorale indépendante (CEI) a annoncé jeudi, “une sécurisation préventive à partir du 08 octobre” dans des localités qui présentent des menaces de troubles, pour les municipales et régionales prévues le 13 octobre, lors de la remise de la liste électorale aux partis politiques.

Il s’agit d’une “région, un département, une sous-préfecture et 40 communes”, a précisé sans les citer Alain Dogou, vice-président de la CEI chargé de la logistique, de l’information et de la sécurité.

“A partir du 08 octobre il y aura une présence des forces dans ces localités pour dissuader des personnes qui auraient pour (intention) d’entraver au processus,(…) il est inutile de vouloir empêcher quelqu’un d’avoir accès aux bureaux de vote”, a-t-il expliqué.

Ces localités “feront l’objet d’un traitement particulier”, a relevé M. Dogou, évoquant un effectif de “30.000 policiers, gendarmes et militaires” pour la sécurisation du scrutin.

Le président de la jeunesse de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), Justin Koua, avait demandé une nouvelle CEI, faute de quoi, elle n’ira pas aux élections du 13 octobre.

Elle a également souligné qu’elle ira à “l’affrontement” pour exiger la reforme cet organe en charge des élections ivoiriennes (CEI), si le président Alassane Ouattara l’y invitait.

Lors du recensement électoral, la CEI avait relevé des incidents à Assinie (Sud), Bettié (Est), Divo (Centre-ouest), Attiegouakro, Abokouamékro, Kocoumbo (Centre) et Kouibly (Ouest), liés au convoyage des requérants, et souhaité que ces localités fassent “l’objet d’une attention particulière” lors des élections.

A l’issue d’un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré a annoncé que le début des campagnes électorales en prélude des élections locales est prévu du 28 septembre au 11 octobre.

Près de 6,5 millions d’électeurs ivoiriens sont inscrits et attendus pour les élections couplées (municipales et régionales), après traitement des données recueillies lors de l’enrôlement du 18 au 24 juin, a annoncé la Commission électorale indépendante (CEI.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment