12172018Headline:

Côte d’Ivoire: La CNEC entame une grève illimitée dès le 1er octobre à Korhogo.

La section de Korhogo de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC, principal syndicat des enseignants des universités publiques) ont annoncé “un arrêt de travail illimité à partir du Lundi 1er Octobre 2018”, pour réclamer “le paiement des heures complémentaires 2016-2017 et des arriérés des primes de recherches des recrutés de 2018”, dans une note lundi.

“Les Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de l’Université de Korhogo, conformément aux décisions de l’Assemblée Générale, observeront un Arrêt de Travail illimité à partir du Lundi 1er Octobre 2018 si toutes les revendications susmentionnées ne trouvent pas d’issues favorables”, indique la note signée du secrétaire général de la section locale de ce syndicat, docteur Frédéric Akomian Mobio

La CNEC réclame entre autre, le paiement des arriérés des décharges horaires des responsables, membres des commissions et des conseils au titre de l’année 2016-2017, la clarification des textes et diffusion des primes d’encadrement de Master, le rejet Systématique de la Commission des HC, taillée sur mesure par et pour le président de l’UPG, et proteste contre la mauvaise gouvernance et le mépris du Président Adama Coulibaly.

En mars, ce syndicat d’enseignants de cette université ouverte en 2012 avait observé une grève de trois jours pour dénoncer “la mauvaise gouvernance des dirigeants” de cette université et exigé leurs départs.

L’université Péléforo Gbon Coulibaly de Korhogo est très souvent confrontée à des grèves des enseignants qui réclament l’amélioration de leur condition de travail.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment