12112018Headline:

Côte d’Ivoire : La CPI donnera son verdict aussi tôt que possible, pour l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé.

Le juge Cuno Tarfusser de la Cour pénale internationale (CPI) a assuré jeudi, au terme des plaidoiries des équipes de défense de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, que la chambre disposait “maintenant d’éléments lui permettant’’ de rendre une décision sur la demande d’acquittement des deux accusés qui devrait intervenir “aussi rapidement que possible’’.

“la chambre dispose maintenant d’éléments lui permettant de prendre une décision au sujet des requêtes aux fins d’acquittement présentés par les deux équipes de la défense. Je puis ajouter que cette décision sera prise en temps opportun et aussi rapidement que possible’’, a dit le juge Cuno Tarfusser, en clôture de l’audience qui s’est rouverte lundi après une première interruption le 03 octobre.

Ces audiences visaient à examiner la demande d’acquittement introduite par la défense de M. Gbagbo et Blé Goudé. Emmanuel Altit et Alexander Knoops, les avocats de la défense, demandent à la Cour de prononcer un “non-lieu total’’, un “jugement d’acquittement pour toutes les charges et pour tous les modes de responsabilité’’, ainsi que la “libération immédiate’’ des deux accusés.

Pour le procureur, les deux accusés ont joué un rôle central dans la planification des violences commises lors de la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire qui ont officiellement fait près de 3.000 morts.

Le 01 octobre, lors de son réquisitoire, le bureau du procureur avait demandé aux juges de ne “pas faire droit à la requête’’ de la défense, afin que “le procès se poursuivre jusqu’à son terme’’.

Selon la journaliste française, Stéphanie Maupas, spécialiste des procédures à la CPI, trois scénarios sont possibles pour la décision des juges.

“Un scénario de confirmation des charges et, à ce moment-là, le procès pourrait se poursuivre pendant à peu près deux ans où les avocats de la défense viendront présenter leurs témoins ; il y a un autre scénario qui est possible, c’est celui de l’acquittement partiel, c’est-à-dire du retrait des poursuites sur un ou deux chefs d’accusation ; ou alors un acquittement total’’, déclarait-elle en octobre sur RFI.

 

abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment