12112016Headline:

Côte d’Ivoire – la CPI émis 27 mandats contre le camp Ouattara.

rebelle frci

Selon les informations en notre possession émanant d’une source extrêmement crédible, la Cour pénale internationale aurait émis 27 mandats d’arrêts internationaux contre le camp Ouattara.
L’information barre également la Une du quotidien Notre Voie de ce mardi 21 avril 2015. Bien qu’elle ne soit pas encore officielle, cette information est à prendre avec beaucoup de sérieux car trois membres de l’ex rébellion ont été entendus par la cellule spéciale d’enquêtes de la crise post-electorale le 26 mars dernier, selon une source proche du pouvoir ivoirien.

Selon cette source, il s’agirait des ex-chefs de guerre Koné Zakaria, Cherif Ousmane, et Ben Laden, tous bombardés lieutenant-Colonels par Ouattara pour hauts faits de guerre.
Ces trois ex-Com’zones auraient été auditionnés loin des medias pour leurs supposés rôles joués dans la crise post-electorale de 2011 qui a fait plus de 3000 morts, selon l’ONU.
Et selon des indiscrétions, les auditions de ces derniers seraient en rapport avec des nouvelles convocations que la Cour Pénale internationale (CPI) aurait adressées à Abidjan.

Actuellement, c’est le bras de fer entre Alassane Ouattara et la CPI depuis que le chef de l’Etat a indiqué au cours d’un déplacement à Anyama que plus aucun ivoirien ne sera transféré à la CPI à La Haye. Et que désormais, tous les présumés coupables de crimes seront jugés par la justice ivoirienne.
La réponse de la CPI se s’est pas faite attendre. Par la voix de son porte-parole Fadil El Abdallah, elle a repondu que la Côte d’Ivoire avait le devoir de cooperer avec la Cour.
Nous y reviendrons.

Serge Touré

IvoireBusiness

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment