03282017Headline:

Côte d’Ivoire: La Cpi recherche un interprète guéré et/ou le mòoré/ Voici le salaire par mois..

cpi2

Situation en Côte d’Ivoire: La Cpi recrute un interprète guéré

Un salaire de plus de 30 millions de F Cfa proposé

Un poste d’ interprète de terrain indépendant, de langue guéré, mòoré. Tel est l’intitulé de l’offre d’emploi publiée sur le site de la Cour pénale internationale (Cpi) depuis le 2 juillet 2015, et qui est toujours ouverte.

Selon l’annonce, cet interprète sera rattaché à la Section de traduction et d’interprétation du Greffe ou l’Unité des services linguistiques du Bureau du Procureur. Il aura pour mission principale de fournir des services d’interprétation consécutive, lors de missions sur le terrain ou en soutien à des opérations au siège de la Cour. Il doit aussi se préparer, de manière approfondie, aux tâches susmentionnées, respecter la terminologie consacrée ainsi que les usages internes, et identifier les nouveaux termes, participer à des cours de remise à niveau afin de perfectionner ses aptitudes à l’interprétation, et s’acquitter de tout autre service de nature linguistique que pourraient leur confier les responsables des deux entités susvisées de la Cour. « Les candidats sont tenus de maîtriser le guéré et/ou le mòoré (niveau langue maternelle) et d’avoir une excellente connaissance du français et/ou de l’anglais. Une connaissance pratique de l’une des autres langues officielles de la Cour est souhaitée. Une bonne connaissance des différentes variantes du français propre à la Côte d’Ivoire (de préférence le français populaire ivoirien et le nouchi) sera considérée comme un atout », informe le document en ligne.

Pour la rémunération de l’interprète, dont la durée de l’engagement « est à déterminer », la Cpi offre 47 720 Euros soit environ 31 millions de F Cfa de salaire minimum net. « La préférence sera donnée aux ressortissants des États parties au Statut de Rome, ou à ceux des États qui ont signé le Statut et se sont engagés dans le processus de ratification, ou encore à ceux des États qui se sont engagés dans le processus d’adhésion. Néanmoins, les candidatures de ressortissants d’États non parties pourront également être prises en considération », informe le communiqué.

Si l’annonce publiée par l’instance judiciaire internationale basée à La Haye indique que cet interprète pourrait avoir « divers lieux d’affectation », pour certains analystes politiques, ce recrutement pourrait être lié aux enquêtes sur des violences enregistrées dans l’ouest ivoirien pendant la guerre et la crise post-électorale (de 2002 à 2011). Parce que, les deux langues ciblées (guéré et mooré) sont beaucoup parlées dans l’ouest de la Côte d’Ivoire où, selon plusieurs rapports d’Ong internationales, des crimes ont été commis. Pour ces analystes, l’attaque du camp de réfugiés de Nahibly ainsi que les combats survenus en 2011 à Duékoué, notamment au quartier Carrefour, sont des événements qui peuvent intéresser la Cpi.

Notons que ce type de recrutement n’est pas le premier du genre en ce qui concerne la situation en Côte d’Ivoire. Il y a quelques mois déjà, la Cour avait lancé des recrutements similaires pour des interprètes en langue baoulé, notamment.

Abraham KOUASSI

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment