12052022Headline:

Côte d’Ivoire: la dengue refait surface une cinquième fois due à l’insalubrité

Les soins aux enfants néo-canadiens - La dengueUne épidémie de dengue touche actuellement la capitale économique de la Côte d’Ivoire : à Abidjan, les autorités ont détecté, depuis janvier, 380 cas de dengue, dont trois décès et 148 cas potentiellement graves. C’est la cinquième épidémie de dengue qui touche la capitale ivoirienne, avec une recrudescence en partie liée aux problèmes d’assainissement et d’insalubrité.

Au départ, cette maladie se trouvait dans les forêts, mais le réchauffement climatique et la désertification ont poussé l’homme à vivre plus près des animaux, porteurs notamment de ce virus. Par ailleurs, l’urbanisation anarchique est un terreau propice pour la multiplication des moustiques tigre, vecteurs de cette maladie.

C’est notamment le cas dans les communes de Cocody et de Bingerville. Des quartiers résidentiels où les habitants ont pris l’habitude de s’entourer de nombreux objets susceptibles de développer ce type de moustique.

« Ces épidémies sont fréquentes parce que nous sommes dans un environnement urbain, où il y a des problèmes de salubrité et d’assainissement, selon Pr Joseph Bénié, le directeur de l’Institut national d’hygiène public. Les populations en général laissent traîner un certain nombre de récipients – tout ce qui est boîtes de conserves, jouets d’enfants abandonnés dans les cours, des pneus – qui vont favoriser la dengue. Parce que le moustique tigre aime pondre ses œufs dans de l’eau de petites quantités. »

Avec ses équipes, ce médecin a sensibilisé des lycéens et des habitants de la commune de Bingerville, considérée comme l’épicentre de cette cinquième épidémie, une campagne de porte-à-porte pour montrer dans chaque foyer comment éliminer les potentielles sources de reproduction des moustiques tigres. Le but : encourager les habitants à s’approprier ces réflexes et les aider à maintenir un environnement sain.

Comments

comments

What Next?

Related Articles