08162017Headline:

Côte-d’Ivoire: la «destitution de Billon» voulue par le RDR/Des conseillers régionaux disent NON /leur declaration

Déclaration des conseillers régionaux du Hambol non issus du rdr
Depuis un moment, des voix s’élèvent çà et là pour exiger la destitution du Ministre Jean Louis BILLON, Président élu du Conseil Régional du Hambol au prétexte qu’il aurait été élu sous la bannière du RDR et qu’il occupe depuis près de deux mois de hautes responsabilités au sein du PDCI- RDA.

Faisons la genèse de la situation.

Le Jeudi 27 Avril 2017, veille de l’ouverture du pré congrès éclaté du RDR, M. Ouamien COULIBALY, secrétaire départemental du RDR de Katiola et 1er Adjoint au Maire de ladite ville, demandait dans les colonnes du quotidien Le Patriote, la démission du Ministre BILLON. Il trouvait aussi que le Conseil Régional faisait de la provocation en fixant sa première session de l’année 2017 à la même date, que le pré-congrès du RDR à Katiola, à savoir le samedi 29 Avril 2017. Pour information, il faut noter que les sessions du Conseil Régional sont programmées longtemps à l’avance et convoquées deux semaines avant la date prévue.

Néanmoins, pour tenir compte de la date du pré-congrès fixée après la décision du bureau du conseil regional, une nouvelle date, celle du samedi 20 Mai 2017, fut déterminée et communiquée aux conseillers régionaux, avec comme d’habitude, un pré-conseil prévu la veille c’est-à-dire le vendredi 19 Mai 2017 à 17h à Katiola.

Ce même vendredi 19/05/17, veille de la tenue de la 1ère session ordinaire de l’année 2017 du conseil régional du Hambol, les conseillers régionaux RDR ont été conviés à une rencontre au siège de leur parti à Abidjan à 15h alors qu’ils étaient attendus à 17h à la pré session du Conseil Régional du Hambol à Katiola. Cela, a l’évidence, dénote d’un sabotage visant l’empêchement de l’atteinte du quorum en vue de prouver que le Ministre BILLON est impopulaire, car il est impossible de rallier Katiola dans le temps pour le pré conseil sachant qu’il y a une distance de 400 km à couvrir.

Le samedi 20/05/2017 comme annoncé, la 1ère session ordinaire de l’année qui était aussi la toute 1ère session à laquelle participait le Ministre BILLON, a fort heureusement été celle qui a connu la plus grande participation des conseillers à savoir 24 sur 31, mais surtout celle des populations venues nombreuses répondre à l’appel du Président de leur précieux outil de développement et apporter ainsi leur soutien à celui qu’elles ont élu.

 

A cette session, le chef de canton de Katiola, le doyen Kolo TOURÉ, est revenu sur la supposée démission du Ministre BILLON demandée par des militants locaux du RDR. En des termes qui lui sont propres, le doyen a clamé haut et fort : « Le ministre BILLON ne démissionnera point ! Il n’a pas été nommé. Ce sont nous, les populations, qui l’avons élu et personne d’autre. Je dis bien qui que ce soit, ne pourrait le faire démissionner de ce poste. Nous l’avons élu pas pour une coloration politique quelconque, mais pour sa capacité à nous apporter le minimum de développement ».

Le chef Kolo a été suivi par le chef de canton de Satama Sokoro, BAIKRO Daouda. Celui-ci a même ajouté que les oreilles sont tendues vers la Présidence de la République pour qu’une date de visite présidentielle dans le Hambol leur soit enfin communiquée et qu’ils sont sourds aux propos d’oiseaux de mauvaises augures qui rament à contre-courant du développement de la région du Hambol.

Face à ce revers, les instigateurs ont remis le couvert le vendredi 23/06/17.

A la Rue Lepic, les conseillers régionaux RDR du HAMBOL ont été à nouveau conviés par la direction de leur parti, composée à l’occasion des ministres Amadou SOUMAHORO, Ally COULIBALY, KONE Kafana et Jeanne PEUMONT. Les conseillers régionaux RDR au nombre de 18 sur les 31 que nous sommes ont été contraints et forcés de signer une liste de présence présentée par la suite comme une pétition de destitution de leur président, le Ministre BILLON. Chacun d’eux, a reçu la somme de 200.000 francs comme contrepartie à leur signature forcée.

Nous savons tous que lorsqu’on parle de pétition, le texte est suivi de la signature de chacun des pétitionnaires apposée sur le même document, alors que dans le cas d’espèce les signatures sont sur un document annexe.

Nous avons ensuite assisté à une kyrielle d’interviews de conseillers régionaux RDR (TRAORE Yves et Abou TOURE) dans les colonnes du quotidien Le Patriote persistant à demander la démission du Ministre Jean Louis BILLON de la Présidence du Conseil Régional.

Au regard de tout ce qui précède, nous, conseillers régionaux non issus du RDR, nous nous offusquons de l’attitude de nos collègues qui semblent être pris en otage par une poignée de conseillers régionaux que sont KONATE Ibrahim Kalil, COULIBALY Aboubakary, COULIBALY Adama et COULIBALY Lacina, qui brillent de par leurs absences régulières et répétées aux différentes sessions du conseil régional depuis sa mise en place. À cet effet, des courriers ont été envoyés à la tutelle pour demander leurs radiations conformément aux textes en la matière.

Après analyse, nous nous posons les questions essentielles suivantes :

– Mesurent-ils les conséquences de cette situation sur le développement de la région ?

– Ont-ils réellement connaissance des textes qui régissent les conseils régionaux ?

– Comment comprendre cet acharnement à vouloir destituer le Ministre Jean Louis BILLON, si ce n’est que pour régler des problèmes personnels ou vouloir assouvir des ambitions futures ?

Enfin, nous estimons que le RDR et le PDCI appartenant tous deux à une coalition politique qui est le RHDP, ce qui devrait primer, c’est la solidarité et l’entente pour une gestion collégiale ou à défaut partagée de nos collectivités locales pour le bonheur de nos populations par le développement de nos régions et circonscriptions au lieu de nous illustrer bassement dans des palabres inutiles et sans fondement.

Pour conclure, nous, les Conseillers régionaux non RDR réitérons au Ministre Jean Louis BILLON notre soutien sans faille dans cette affaire quelle qu’en soit l’issue, tout en disant à ces conseillers régionaux RDR que même s’ils estiment que ce poste de président du conseil régional leur revenait, de se rappeler ce proverbe Tagbana « Même si c’est au taureau que convenait la barbe, DIEU l’a donné au bouc. »

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment