01172022Headline:

Côte d’Ivoire : la plumes de Venance Konan au sujet de l’actualité socio-politique du Pays depuis le voyage de Laurent Gbagbo

Une plume du célèbre journaliste écrivain, Venance Konan de ce jeudi 30 septembre 2021, met en lumière la situation socio-politique actuelle du Pays depuis voyage de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo en Europe. Pour la présence du wody à Abidjan serait égale à son absence.

Ci-dessous les lignes de Venance KONAN .

“LE WOUDY DE MAMA EST DEVENU BIEN SILENCIEUX CES TEMPS-CI “
” OPAH, tu es fâché ? D’accord, tu es à l’étranger pour rencontrer des GENS bien, et je suppose que c’est pour cela que tu dois être très sérieux. On te comprend. Mais sache que tu nous manques beaucoup. Rassure-toi cependant, OPAH. On ne s’est pas ennuyé pendant ton absence avec notre télénovelas dont tu es le producteur, scénariste et héros principal. Il continue de se développer, même quand tu n’es pas là. Résumons.
Au dernier épisode, OPAH avait laissé l’enveloppe du FPI à AFFI N’GUESSAN , pendant que lui, il gardait le contenu qui semblait plus consistant et plus juteux que l’enveloppe, et les deux en étaient à se lancer des noms d’oiseaux. Pendant ce temps, ceux qui étaient chargés de mettre sur pied le NOUVEAU PARTI du WOUDY avaient créé des commissions pour travailler sur l’affaire. Et, ils avaient mis SIMONE sur la liste, mais dans un rôle tellement obscur et secondaire qu’on dirait qu’on attendait d’elle qu’elle lave seulement les assiettes ou serve le café.
Elle s’est donc fâchée et a demandé qu’on enlève son nom dans leur BIZNESS. Et pour montrer à son futur EX-MARI qu’elle est une femme capable, elle a lancé son propre mouvement qui ressemble fort à un parti politique. « Tu veux dire que tu es capable de créer ton propre parti politique non ? Moi aussi. Parce que tu croyais que quoi ? » Donc elle a appelé son futur parti « Mouvement des générations capables ». Ce n’est pas une affaire de « mari capable, femme capable ça ? ». Pour le moment on voit plus de femmes que d’hommes dans son mouvement. Peut-être toutes les femmes trompées du FPI, et Dieu seul sait combien elles peuvent être. La suite aux prochains épisodes.
Qu’en est-il de BLÉ GOUDÉ que tout le monde prenait pour le « bon petit » de OPAH ? Apparemment les deux ne se parlent plus. Si j’en crois le journal Notre Voie du lundi 27 septembre dernier, Blé Goudé aurait dit : « le président GBAGBO et moi, quand il sera nécessaire, on va se rencontrer, on va se parler. » Ce qui veut bien dire qu’ils ne se parlent pas actuellement. Pourquoi, alors qu’ils ont galéré ensemble en PRISON à La HAYE, et que lorsque NADY envoyait l’argent à OPAH, c’était BLÉ qui faisait les KÉDJÉNOU et autres POISSONS BRAISÉS de chez nous pour changer de la cuisine néerlandaise qui n’est pas très loin, en qualité, de la britannique ?
On dirait que c’est parce que BLÉ a annoncé la transformation de son mouvement en PARTI politique. Or OPAH n’aime pas ça du tout ! En tout cas, on entend dire que telle personne a quitté BLÉ GOUDÉ pour OPAH, ce qui veut dire que les deux ne sont plus ensemble. Donc, si nous devons résumer la situation au FPI, depuis que OPAH est rentré au pays, ce PARTI s’est divisé en quatre branches : la sienne, celle de SIMONE, celle d’AFFI, et celle de BLÉ. Pas mal pour un RÉCONCILIATEUR.
Pendant ce temps au PDCI-RDA, on est en plein complexe d’Œdipe. Dans la mythologie grecque, Œdipe est un homme, abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant et qui, devenu adulte, tue sans le savoir son père et épouse sa mère. Sigmund Freud que l’on présente comme le père de la psychanalyse en a fait une théorie psychanalytique et le complexe d’Oedipe se définit comme l’ensemble des désirs amoureux de l’enfant pour son parent du sexe opposé au sien, et sa haine de celui du même sexe que lui.
En gros, à un certain âge, le petit garçon a envie de tuer son père pour épouser sa mère, et la petite fille a envie de tuer sa mère pour épouser son père. Tout cela est inconscient évidemment. C’est Freud seul qui a vu tout ça. Au PDCI, il y a en ce moment un fils qui a une furieuse envie de tuer son père pour prendre sa place. Pas inconsciemment, mais politiquement. Mais, comme on n’est plus dans la Grèce des mythes, le PÈRE regarde son fils du coin de l’œil et ne dit rien. Dans son cœur il se dit : « est-ce que ce petit-là sait pourquoi on m’appelle le SPHINX ? Qu’il essaye et il verra qui a mis l’eau dans coco. »
Du côté de notre ami GUILLAUME SORO, son homme fort ALAIN LOBOGNON vient d’annoncer qu’il a politiquement « coupé igname » avec lui. Cela veut dire, pour ceux qui ne sont pas BAOULÉ, qu’il a décidé de ne plus lui adresser la parole, que c’est le divorce total et définitif. Il a dit que n’est pas SORO qui l’a fait, qu’il était déjà quelqu’un avant de le rencontrer, etc. On connait. On est en Côte d’Ivoire. On verra la suite aux prochains épisodes. On sait que la musique adoucit les mœurs, mais on dirait que la PRISON fait ça aussi. Demandez à AFFI N’GUESSAN .
Terminons par le RHDP notre GRAND PARTI. Tout va bien là-bas évidemment. Sauf qu’on dirait que quelqu’un est en train de PERDRE son TABOURET, mais chhhh… ! C’est juste une affaire de restructuration. “

Comments

comments

What Next?

Recent Articles